Replik - Reactions culturelles en chaine
Bienvenue sur le blog de l’actualité culturelle de la médiathèque de Meyzieu
Médiathèque de Meyzieu Mixmac
Tags Replik
Commentaires des membres de replik

mercredi 21 octobre 2015

RENTRÉE LITTÉRAIRE : "SŒURS DE MISÉRICORDE" DE COLOMBE SCHNECK

RENTRÉE LITTÉRAIRE : "SŒURS DE MISÉRICORDE" DE COLOMBE SCHNECK

Sœurs de Miséricorde
de Colombe Schneck
Stock, 2015

Vous connaissez sans doute sa voix. Mais peut-être pas encore sa plume. Colombe Schneck, productrice et journaliste radio, notamment sur France Inter, publie pourtant en cette rentrée littéraire son 8e roman.
Sœurs de miséricorde paru aux éditions Stock est même son 2e livre édité cette année, après Dix-sept ans, un court texte sur l’avortement, sorti en janvier dernier.
Son premier roman, L’Increvable Monsieur Schneck, est paru en 2006. Colombe Schneck est aussi l’auteur de Val de Grâce et La Réparation, des romans qui lui valent une certaine reconnaissance.

Le plus souvent, Colombe Schneck puise ses sources d’inspiration dans son histoire familiale. Avec Sœurs de Miséricorde, elle délaisse son registre habituel pour faire le portrait d’une femme invisible mais incroyablement puissante.
Cette femme c’est Azul, une indienne Quechua, née dans la région de Sucre, au sud-est de la Bolivie. Elle grandit à Chuqui-Chuqui, un petit village situé aux pieds des montagnes, dans la vallée du Rio Chico. Chaque famille indigène y cultive un jardin luxuriant, où les fruits, les fleurs, les couleurs et les goûts prospèrent. Mais ce petit paradis terrestre est surtout le fruit du travail des hommes qui vivent ici, et, dans le cas d’Azul, celui de sa mère, Ximena, qui élève seule ses neuf enfants et qui subsiste grâce au troc des produits de son jardin.
Consciente de l’importance d’accéder à l’instruction, Ximena se bat pour que la petite Azul poursuive ses études. Devenue secrétaire, Azul accède à une certaine stabilité et donne naissance à deux enfants. Malheureusement, la crise économique frappe de plein fouet la Bolivie et, rattrapée par la misère, Azul est contrainte à l’exil en Europe afin de subvenir aux besoins de sa famille. En Italie, puis en France, elle devient femme de ménage, loin des siens, de son pays, de sa culture. Elle vit alors un terrible drame, celui de la séparation avec ses enfants.
Pourtant, Azul ne se considère pas comme une victime et Colombe Schneck évite tout misérabilisme. Car la calme et douce Azul est une combattante, capable de déplacer des montagnes pour les siens, animée par la foi et l’amour pour autrui ; une femme forte, dotée d’une bonté viscérale, d’un courage à toute épreuve et d’un optimisme contagieux ; une femme clairvoyante et gaie, qui veut donner autant qu’elle a reçu.

Avec Sœurs de miséricorde, Colombe Schneck nous offre un très beau personnage et c’est là toute la force de ce court roman plein d’espoir.
L’écriture de Colombe Schneck, distante et factuelle, sobre et concise, ne touchera peut-être pas tous les lecteurs. Mais elle est aussi simple et pudique, à l’image de son héroïne, Azul.

Sœurs de Miséricorde est un roman qui fait du bien et qui reste dans la tête, bien après l’avoir lu.
Un roman qui vous emportera loin, dans un pays peu connu, et qui vous fera toucher du doigt d’autres réalités.
Un beau livre.

(Béatrice)

Disponible à la médiathèque de Meyzieu en livre papier ou livre numérique

  • Voir en ligne : Réservez ce livre sur notre catalogue
  •  

    Poster un commentaire

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Lien hypertexte

      (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)