> Ressources numériques
> Blogs

Accueil > Sélection et nouveautés > Sélections thématiques > Archives des sélections trimestrielles 2008-2011

Printemps 2010 | Romans adultes et BD

ROMANS

Le baby-sitter

Jean-Philippe Blondel

Dix-neuf ans. Etudiant. Pas d’argent. Pour pouvoir remplir son frigo et s’amuser un peu, il n’y a guère de solutions. Travailler dans un fast-food. Surveiller les activités périscolaires. Ou opter pour le baby-sitting C’est ce que choisit Alex, finalement. Mais lorsqu’il dépose son annonce à la boulangerie du coin, il est loin d’imaginer la série de personnages qu’il va rencontrer, et à quel point cet emploi va modifier sa perception du monde. Il ne peut surtout pas se douter combien sa présence va influer sur la vie de ses nouveaux employeurs...
Jean-Philippe Blondel nous offre ici un roman plein de sensibilité et d’humanité. On se laisse emporter par l’histoire parce que les personnages et les situations sont ancrés dans le réel, dans le quotidien. C’est un livre proche de l’univers d’Anna Gavalda.

Buchet-Chastel, 2010

Voir la notice complète du catalogue

Le club des incorrigibles optimistes

Jean-Michel Guénassia

Michel Marini avait douze ans en 1959. C’était l’époque du rock’n’roll et de la guerre d’Algérie. Lui, il était photographe amateur, lecteur compulsif et joueur de baby-foot au Balto de Denfert-Rochereau. Dans l’arrière-salle du bistrot, il a rencontré Igor, Léonid, Sacha, Imré et les autres. Ces hommes avaient passé le Rideau de Fer pour sauver leur peau. Ils avaient abandonné leurs amours, leur famille, trahi leurs idéaux et tout ce qu’ils étaient. Ils s’étaient retrouvés à Paris dans ce club d’échecs d’arrière-salle que fréquentaient aussi Kessel et Sartre. Et ils étaient liés par un terrible secret que Michel finirait par découvrir. Cette rencontre bouleversa définitivement la vie du jeune garçon. Parce qu’ils étaient tous d’incorrigibles optimistes.
Ce roman couronné par les lycéens qui en ont fait leur Goncourt 2009 mérite vraiment leurs plébiscites.
Comme eux, vous serez séduit par le charme d’une adolescence qui se déroule au début des années 60 dans une France un peu rétro mais très fidèle à la réalité de cette époque qui n’était pas dénuée de problèmes.
Un magnifique roman aux saveurs d’amitié, de premières amours, assaisonné de découvertes de réalités politiques internationales très bien vues et brossées grâce aux portraits touchants de personnages hors du commun.
Un véritable suspens vous tiendra en haleine lors de ce voyage au parfum délicatement suranné.

Albin Michel, 2009

Voir la notice complète du catalogue

Les chaussures italiennes

Henning Mankell

A soixante-six ans, Fredrik Welin vit reclus depuis une décennie sur une île de la Baltique avec pour seule compagnie un chat et un chien et pour seules visites celles du facteur de l’archipel. Depuis qu’une tragique erreur a brisé sa carrière de chirurgien, il s’est isolé des hommes. Pour se prouver qu’il est encore en vie, il creuse un trou dans la glace et s’y immerge chaque matin. Au solstice d’hiver, cette routine est interrompue par l’intrusion d’Harriet, la femme qu’il a aimée et abandonnée quarante ans plus tôt. Fredrik ne le sait pas encore, mais sa vie vient juste de recommencer et de prendre un tour pour le moins imprévisible…
Mankell nous révèle ici une facette peu connue de son talent avec ce récit sobre, intime, vibrant, sur les hommes et les femmes, le sentiment paternel, la solitude et la peur, l’amour et la rédemption, le vieillissement inéluctable.
Le beau roman de maturité d’un homme de 62 ans et d’un auteur d’expérience.

Seuil, 2009

Voir la notice complète du catalogue

Ce que je sais de Vera Candida

Véronique Ovaldé

Quelque part dans une Amérique du Sud imaginaire, trois femmes d’une même lignée semblent promises au même destin : enfanter une fille et ne pouvoir jamais révéler le nom du père. Elles se nomment Rose, Violette et Vera Candida. Elles sont toutes éprises de liberté mais enclines à la mélancolie, téméraires mais sujettes aux fatalités propres à leur sexe. Parmi elles, seule Vera Candida ose penser qu’un destin, cela se brise. Elle fuit l’île de Vatapuna dès sa quinzième année et part pour Lahomeria, où elle rêve d’une vie sans passé. Un certain Itxaga, journaliste à L’Indépendant, va grandement bouleverser cet espoir.
Véronique Ovaldé nous livre avec son septième roman,un récit très rythmé et très fort.
Ce roman a obtenu le prix Renaudot des lycéens 2009 et le prix France Télévisions 2009.

Ed. de l’Olivier, 2009

Voir la notice complète du catalogue

Sukkwan Island

David Vann

Une île sauvage du Sud de l’Alaska, accessible uniquement par bateau ou par hydravion, tout en forêts humides et montagnes escarpées. C’est dans ce décor que Jim décide d’emmener son fils de treize ans pour y vivre dans une cabane isolée, une année durant. Après une succession d’échecs personnels, il voit là l’occasion de prendre un nouveau départ et de renouer avec ce garçon qu’il connaît si mal. La rigueur de cette vie et les défaillances du père ne tardent pas à transformer ce séjour en cauchemar, et la situation devient vite incontrôlable. Jusqu’au drame violent et imprévisible qui scellera leur destin.
Avec cette histoire simple, forte et brutale, David Vann, jeune auteur américain, signe un premier roman d’une grande noirceur, haletant et troublant. Un voyage dans des contrées sauvages dont vous ne reviendrez pas indemne…

Gallmeister, 2009 (Nature Writing)

Voir la notice complète du catalogue

Les Heures souterraines

Delphine de Vigan

Mathilde est cadre dans une grande entreprise parisienne. Chaque jour, elle effectue les mêmes gestes, emprunte les mêmes couloirs de correspondance, monte dans les mêmes trains. Chaque jour, elle pointe, à la même heure, dans une entreprise où on ne l’attend plus. Car depuis quelques mois, sans que rien n’ait été dit, sans raison objective, Mathilde n’a plus rien à faire.
Thibault travaille pour les Urgences Médicales de Paris. Chaque jour, il monte dans sa voiture, se rend aux adresses que le standard lui indique. Il connaît mieux que quiconque les petites maladies et la détresse humaine. Lui-même n’est pas heureux, il vient de quitter une femme qui ne l’aime pas.
Mathilde et Thibault, deux solitudes dans une ville immense, ne se connaissent pas. Mais le 20 mai, ils pourraient se rencontrer, se percuter, ou seulement se croiser…
Delphine de Vigan, auteure du remarquable No et moi, signe-là un roman captivant, sombre et réaliste. Elle décrit avec minutie la lente descente aux enfers d’une employée ordinaire, victime de harcèlement moral. Un roman triste et fort, récompensé par le prix 2009 du roman d’entreprise.

J.C. Lattès, 2009

Voir la notice complète du catalogue

BANDES DESSINEES

Rosalie Blum

scénario de et illustré par Camille Jourdy

Une trilogie sur trois solitaires un peu dépressifs dans une petite ville de province : Vincent, 30 ans, qui envisage de couper le cordon ombilical, Rosalie Blum qui noie son passé douloureux dans l’alcool et Aude qui se laisse aller aux hasards de la vie. Vincent croise un jour Rosalie, la suit et s’immerge clandestinement dans la vie de cette femme...Rosalie téléphone à Aude pour lui apprendre qu’elle est suivie dans la rue depuis un certain temps par un jeune homme. Elle lui demande de le prendre en filature afin de découvrir son identité et ses intentions. Accompagnée de deux copines délurées, Aude se lance dans une enquête sur le jeune homme, qui n’est autre que Vincent...Après plusieurs semaines de filature, Aude et Rosalie se sont attachées à Vincent et veulent désormais le rencontrer. Rosalie s’immisce dans la vie de Vincent et les deux femmes finissent par tout lui révéler. Les trois personnages se revoient petit à petit, et de cette rencontre incongrue naît une forte amitié.
Prix RTL de la bande dessinée 2009 et prix « Révélation » au festival d’Angoulême 2010.
On retrouve dans cette trilogie des personnages très touchants et attachants. Les planches sont superbement colorées.
A lire et relire sans modération !

Actes Sud, 2007-2008-2009

1. Une impression de déjà-vu

2. Haut les mains, peau de lapin

3. Au hasard Balthazar

Les Quatre de Baker street

scénario de Jean-Blaise Djian et Olivier Legrand

Billy, Charlie et Black Tom sont des gamins des rues inséparables. Ils font partie des « irréguliers de Baker street » et effectuent parfois des missions de surveillance pour le compte de Sherlock Holmes. Quand Becky, la petite amie de Black Tom, est kidnappée, ils vont mettre à leur profit tout ce qu’ils ont appris pour la retrouver.

Vents d’ouest, 2009

1. L’affaire du rideau bleu

Orbital

scénario de Sylvain Runberg ; illustré par Serge Pellé

XXIIIe siècle, la station Orbital est la base de départ des agents de l’Office Diplomatique Intermondial. La mission des agents de l’ODI est de préserver la bonne entente galactique dans une Confédération regroupant plusieurs centaines de races.
Caleb et Mézoké sont respectivement le premier humain et le premier Sandjarr à obtenir une fonction diplomatique dans la Confédération.
A peine sortis des séances d’entraînement, il partent sur Senestam pour éviter que l’exploitation illégale d’une mine par un groupe de parias humains ne dégénère en conflit avec l’espèce Jävlode.
Au cours de leur deuxième mission, il doivent préserver la cérémonie de réconciliation entre humains et Sandjarr alors que l’arrivée sur Terre d’un peuple de nomades galactiques, les Rapakhuns, menace de faire basculer la région dans la guerre civile.

Dupuis, 2006-2007-2009

1. Cicatrices

2. Ruptures

3. Nomades