Replik - Reactions culturelles en chaine
Bienvenue sur le blog de l’actualité culturelle de la médiathèque de Meyzieu
Médiathèque de Meyzieu Mixmac
Tags Replik
décembre 2018 :

Rien pour ce mois

novembre 2018 | janvier 2019

vendredi 13 avril 2018

LANCEMENT DU PRIX REGIONAL DU LIVRE ENVIRONEMENT 2018

LANCEMENT DU PRIX REGIONAL DU LIVRE ENVIRONEMENT 2018

Si l’on ne devait lire qu’un seul ouvrage en 2018 sur les thématiques de l’environnement et du développement durable, ce serait le lauréat du Prix Régional du Livre Environnement !






Le Prix Régional du Livre Environnement c’est :

  • 6 ouvrages
  • 51 lieux en Auvergne Rhône-Alpes
  • Des rencontres avec les auteurs
  • De mars au 21 septembre 2018
    Envie de participer ? Rejoignez les lecteurs du Prix !

Tout le monde peut participer en lisant un, plusieurs ou tous les ouvrages de la sélection, disponibles à la médiathèque.

Sélection 2018

Lionel ASTRUC. Traque verte : les dernières heures d’un journaliste indien. Actes sud, 2017. Disponible ici.
Dans ce roman, l’auteur raconte l’histoire d’un journaliste indien, Hem Chandra Pandey, tué en 2010 alors qu’il enquêtait sur « l’opération traque verte ».
Obéissant aux injonctions des géants de l’industrie, l’État indien lance cette opération pour organiser le pillage légal de ses terres, et déploie 50 000 soldats pour mater la résistance des naxalites, les insurgés du Parti communiste indien maoïste. Cette guerre civile a fait plus de 5000 morts depuis 2010.

Ce livre saisit le moment où la ruée vers les ressources naturelles se transforme en guerre, où la société de consommation atteint son point de rupture. Les meurtres perpétrés par l’armée indienne maquillés en règlement de compte font froid dans le dos.
Malheureusement, cette affaire a été largement ignorée par les médias occidentaux.
(Sophie)


Mathilde RAMADIER, Laurent BONNEAU. Et il foula la terre avec légèreté. Futuropolis, 2017. Disponible ici
Ethan, jeune ingénieur forage pour une compagnie pétrolière, reçoit une proposition de poste dans les îles Lofoten, au nord de la Norvège. Un gisement de pétrole y aurait été découvert, et une nouvelle plate-forme pourrait y être érigée. Il quitte donc Paris pour un premier voyage d’acclimatation, afin notamment de rencontrer des géophysiciens déjà sur place. Au contact de la population locale, Ethan va commencer à douter des bienfaits de sa mission et changer de regard sur le monde…

Les aquarelles de Laurent Bonneau sont magnifiques. Elles retranscrivent à merveille la beauté des paysages.
C’est une lecture que j’ai trouvée apaisante, d’où se dégage une certaine forme de poésie. Cette BD est une très belle invitation au voyage !
(Sophie)


Jean-Baptiste MALET. L’empire de l’or rouge : enquête mondiale sur la tomate d’industrie. Fayard, 2017. Disponible ici
A travers l’enquête de Jean-Baptiste Malet, nous découvrons l’incroyable et terrifiante histoire de la tomate que vous dégustez chaque jour, sous la forme de concentré pour relever une sauce, en versant une larme de ketchup sur le steak des enfants ou encore en préparant une pizza maison dont vous avez amoureusement pétri la pâte, l’avez étirée après l’avoir laissée reposer pendant deux heures.
Comme ce n’est pas la saison des tomates fraîches, vous allez la garnir avec cette jolie boîte de coulis arborant un mas provençal entouré de cyprès.

Stopppppppppppppppp !!!

Comme dans l’énorme majorité des conserveries traditionnelles de France ou d’Europe, cet ersatz de tomate provient d’une énorme usine édifiée dans la province Chinoise du Xinjiang où des milliers d’hectares sont cultivés, dans des conditions phytosanitaires plus que douteuses, par des enfants ou des prisonniers en Chine. Ou dans les champs cultivés par des migrants en Italie du Sud.

En essayant de démêler cet écheveau, de la mafia italienne à l’armée chinoise en passant par l’Afrique de l’Ouest où les paysans n’arrivent plus à écouler leur production, concurrencés par ce mélange improbable de farine de tapioca et de 30 % de tomate, l’auteur nous pousse à nous interroger sur notre alimentation, ses modes de production, les conséquences humaines, sociétales, économiques qu’impliquent cette industrialisation et cette globalisation ; il nous donne les moyens, à notre échelle, de lutter contre cette conception de l’alimentation humaine ressemblant de plus en plus à une guerre commerciale et sanglante où seul le capitalisme triomphe.
(Pierre)


Paul WATSON, Lamya Essemlali. Paul Watson - Sea Shepherd, le combat d’une vie. Glénat, 2017. Disponible ici
Pour les 40 ans de la création de Sea Shepherd par Paul Watson, Lamya Essemlali, cofondatrice de Sea Sheperd France, revient sur les différentes actions menées par l’ONG ces dernières années. Elle revient aussi pour la première fois, sur les années d’exil forcées de Paul Watson suite au mandat d’arrêt international lancé par le Costa Rica.

De la traque des baleiniers japonais en Antarctique au sauvetage des dauphins globicéphales dans les îles Féroé, l’auteure nous rappelle l’importance du combat mené par l’organisation sur toutes les mers et océans de notre monde.
(Charlotte)






Valéry Laramée de Tannenberg. Le changement climatique : Menace pour la démocratie ? Buchet-Chastel, 2017. Disponible ici
Aujourd’hui, il n’y a plus que quelques grosses entreprises polluantes, et le Président des États-Unis, pour nier l’impact des activités humaines sur le réchauffement climatique : c’est un fait avéré et mesurable précisément.

Et parmi les conséquences indirectes de cette élévation des températures, l’une des moins évidentes est la dégradation des conditions de vie au niveau politique dans l’ensemble des pays de la planète. A l’aide de quelques graphiques, tableaux et cartes simples, l’auteur nous montre que le réchauffement climatique, s’il n’est évidemment pas la seule cause des crises, les aggrave en revanche fortement.

Un exemple parmi d’autres : la Chine, nouveau colosse au pied d’argile, exporte énormément de produits de son agriculture (dont les tomates, voir le livre L’Empire de l’Or rouge…) et construit de nombreuses centrales qui doivent être refroidies. Confrontée de ce fait à un déficit en eau, elle songe à s’approprier les fleuves himalayens, qui irriguent le Bangladesh, le Cambodge, l’Inde, la Birmanie… Le risque de guerre est ici directement lié au réchauffement.

Et dans nos démocraties occidentales également, l’afflux de migrants provoqué par des troubles liés au manque d’eau ou de nourriture fait monter les populismes… Bref, selon l’auteur, il faut prendre de toute urgence de vraies mesures énergiques pour sauver la planète car « la démocratie n’est décidément pas "4°C compatible". »
(Alain)


Jean-Baptiste de Panafieu, Jean-François Marmion. Séduire comme une biche ou comment trouver le bon partenaire. Salamandre, 2017. Disponible ici
Il existe dans le monde animal différentes façons de séduire : par le chant, l’odeur, l’apparence, la danse, le cadeau, etc. Chaque chapitre de ce livre les présente et de nombreux animaux sont cités par le biologiste Jean-Baptiste de Panafieu. Les humains ne sont pas exclus puisque Jean-François Marmion a condensé pour nous les multiples études sociologiques et scientifiques ayant analysé le sujet, plus ou moins sérieusement !

C’est donc à la fois l’occasion d’en apprendre énormément sur la séduction animale tout en ayant des astuces et conseils pour soi-même quand on est célibataire. J’ai apprécié le ton humoristique appliqué aux côtés humains. Pourquoi les hommes donnent plus de pourboire aux serveuses lorsqu’elles sont en période d’ovulation ? Quelle musique vous permettra de conclure à coup sûr...
(Karine)

Le Prix Régional du Livre Environnement à Meyzieu !

À Meyzieu, nous aurons le plaisir d’accueillir Jean-Baptiste de Panafieu pour échanger sur son livre Séduire comme une biche le samedi 9 juin à 11h, dans le cadre de la Semaine Européenne du Développement Durable. Une co-invitation avec l’îloz du Grand Parc de Miribel Jonage.


Lisez, votez ! Vote papier auprès de votre bibliothécaire préféré ou en ligne sur www.prixdulivreregionalenvironnement.mnei.fr


Rendez-vous en novembre 2018 pour connaître le lauréat et le rencontrer !


Le Prix Régional du Livre Environnement est un prix attribué par les lecteurs, organisé par la Maison de la Nature et de l’Environnement de l’Isère et la Maison de l’Environnement de la Métropole de Lyon, soutenu par la Région Auvergne Rhône-Alpes.

(Karine)

  • Voir en ligne : Site de la maison de l’environnement
  •