Replik - Reactions culturelles en chaine
Bienvenue sur le blog de l’actualité culturelle de la médiathèque de Meyzieu
Médiathèque de Meyzieu Cyberunes Mixmac
Tags Replik
Commentaires des membres de replik

Billets parus le vendredi 1er octobre 2021

UNE HEURE-LUMIERE : L’IMAGINAIRE EN POCHE

UNE HEURE-LUMIERE : L'IMAGINAIRE EN POCHE

Ses magnifiques couvertures signées Aurélien Police ont peut-être déjà accroché votre œil au détour d’un rayon, mais connaissez-vous les trésors que renferme la collection Une heure-lumière chez l’éditeur Le Bélial’ ?

Le principe de cette collection est simple : rassembler le meilleur des novellas de science-fiction, classiques ou contemporaines, françaises ou anglophones. Qu’est-ce qu’une novella, me direz-vous ? C’est tout simplement une longue nouvelle ou un court roman, un format intermédiaire donc, qui permet aux auteurs de développer une histoire plus longuement que dans une nouvelle, sans demander aux lecteurs le même investissement en temps qu’un roman.

Car c’est là que réside tout l’intérêt des novellas : permettre aux férus d’imaginaire de s’adonner à leur passion le temps d’une soirée ou d’un trajet en train. Et celles que propose Une heure-lumière sont le fruit d’une sélection pointue qui lui permet d’aligner les grands noms de la SF et les œuvres récompensées.

Voyons de plus près les pépites que vous pourrez découvrir à la médiathèque de Meyzieu...


Issa Elohim de Laurent Kloetzer


Europe. Demain. Dérèglements climatiques, terrorisme et guerres confessionnelles secouent les restes d’un ordre mondial en miettes et jettent des millions de réfugiés sur les routes. Le monde se recroqueville face à un futur incertain, menaçant. Et puis il y a les Elohim, des êtres exceptionnels, mystérieux, porteurs d’un espoir nouveau... Qui sont-ils ? D’où viennent-ils ? Que sont-ils ? Pigiste, Valentine Ziegler enquête sur l’un d’entre eux. Elle est toutefois très loin d’imaginer au devant de quoi elle se précipite, l’étendue de la révolution à laquelle elle va se mesurer...


Une fable SF optimiste et délicate.


La Chose de John W. Campbell


En Antarctique, quelque part. Enfoui sous la glace, aux abords d’un artefact aux allures de vaisseau spatial, des scientifiques découvrent un corps congelé - gisant là, sans doute, depuis des millions d’années. Un corps résolument inhumain. Le choix est alors fait de ramener la stupéfiante découverte à la station pour étude. Doucement, la gangue de glace autour de la créature commence à fondre, libérant peu à peu cette totale étrangeté à l’aspect terrifiant. Qu’est-ce que cette chose ? Comment est-elle arrivée là ? Et après tout, est-elle seulement morte ? N’ont-ils pas mis au jour la plus épouvantable des abominations ?


L’histoire qui a inspiré le film The Thing de John Carpenter (1982).


Le Temps fut de Ian McDonald


Bouquiniste indépendant, Emmett Leigh déniche un jour un petit recueil de poèmes lors de la liquidation de la librairie d’un confrère. Ce qui l’intéresse au plus haut point, c’est la lettre manuscrite qu’il découvre glissée entre les pages de l’ouvrage. C’est une lettre d’amour qu’un certain Tom adresse à son amant, Ben, en plein cœur de la Seconde Guerre mondiale. Remuant ciel et terre afin d’identifier les deux soldats, Emmett finit par les retrouver sur diverses photos, prises à différentes époques. Or la date présumée des photos et l’âge des protagonistes qui y figurent ne correspondent pas… du tout.


Une délicieuse fable SF sur le thème du voyage temporel.


Dragon de Thomas Day


Bangkok, futur proche. Des cadavres de touristes sont retrouvés aux quatre coins d’une ville noyée par les pluies d’une mousson déréglée par les changements climatiques - des Occidentaux en quête d’enfants esclaves... Or, un tueur en série ciblant les touristes sexuels, c’est mauvais pour le business. Le lieutenant Tannhâuser Ruedpokanon, de la police touristique de Bangkok, est chargé de l’affaire. Elle s’annonce périlleuse, car celui qu’il poursuit, le mystérieux Dragon, semble doté de capacités pour le moins hors normes...


Une plongée sans concessions dans une Thaïlande de cauchemar.


La ballade de Black Tomde Victor D. LaValle


Musicien noir sans grand talent, le jeune Charles Thomas Tester vivote à Harlem en cette année 1924. Il pousse la chansonnette dans les rues pour un public de Blancs amateurs de jazz, et, à l’occasion, fait des petits boulots. Un jour, il croise le chemin de Robert Suydam, un occultiste qui l’engage pour jouer chez lui contre une somme faramineuse. Pourquoi ? Quels sont les buts de l’excentrique Suydam ? Va s’ensuivre une plongée dans l’étrange pour Tester, qui en sortira changé à jamais.


Une réécriture du plus raciste des textes de Lovecraft, Horreur à Red Hook.


Les meurtres de Molly Southbourne et La survie de Molly Southbourne de Tade Thompson


Molly est frappée par la pire des malédictions. Aussi les règles sont simples, et ses parents les lui assènent depuis son plus jeune âge : Si tu vois une fille qui te ressemble, cours et bats-toi. Ne saigne pas. Si tu saignes, une compresse, le feu, du détergent. Si tu trouves un trou, va chercher tes parents. Molly se les récite souvent. Quand elle s’ennuie, elle se surprend à les répéter sans l’avoir voulu... Et si elle ignore d’où lui vient cette terrible affliction, elle n’en connaît en revanche que trop bien le prix. Celui du sang...


Deux novellas violentes et mémorables sur le thème du double.


Le sultan des nuages de Geoffrey Landis


L’humanité a colonisé le système solaire au bénéfice de consortiums privés omnipotents régnant sur les transports spatiaux. Et ce jusqu’à la plus infernale des planètes, Vénus, dans l’atmosphère létale de laquelle flottent de stupéfiantes cités volantes, véritables miracles de technologie high tech. Plusieurs milliers d’entre elles sont sous la coupe d’un seul et même individu, Carlos Fernando Delacroix Ortega de la Jolla y Nordwald-Gruenbaum, le sultan des nuages, qui n’entrera en pleine possession de son héritage qu’une fois marié, et dont l’immense pouvoir attire toutes les convoitises...


Une aventure SF dans l’environnement spectaculaire de la planète Vénus.


Bonnes lectures à la vitesse de la lumière !

Alain

Poster un commentaire
- - -