Replik - Reactions culturelles en chaine
Bienvenue sur le blog de l’actualité culturelle de la médiathèque de Meyzieu
Médiathèque de Meyzieu Cyberunes Mixmac
Tags Replik
Commentaires des membres de replik

Musiques

vendredi 4 décembre 2020

MUSIMANIA : PEPITES CONFINEES

MUSIMANIA : PEPITES CONFINEES

Rien de tel que la musique pour adoucir les mœurs, et nous en avons tous bien besoin actuellement ! Cependant, avec l’épidémie actuelle, la musique en concert vit des heures sombres...
Heureusement, il nous reste les vidéos pour apprécier le talent des artistes. Voici donc une sélection du meilleur de 2020 en musique, choisie avec amour par les discothécaires de la médiathèque de Meyzieu.
Retrouvez la plupart des albums dont ces morceaux sont extraits à la médiathèque !



Thomas Dutronc - C’est si bon ft. Iggy Pop & Diana Krall

On ne présente plus le fils de... qui a su se faire un prénom dans l’univers exigeant du jazz manouche. Guitariste talentueux, Thomas s’entoure sur cet opus de grands artistes, comme ici avec Iggy Pop et Diana Krall pour former un trio inattendu dans cette reprise collégiale !

Album disponible à la médiathèque



Gorillaz - Momentary Bliss ft. slowthai & Slaves

Qui ne connaît pas l’electro-rock de Gorillaz ? Le groupe virtuel fondé par Damon Albarn et Jamie Hewlett conjugue expérimentation et succès public depuis 2001 et revient en force avec ce morceau des plus entraînants !

Album disponible à la médiathèque



Camille Bertault - Je vieillis

Le charme de cette jeune artiste montante opère grâce à sa voix douce et assurée qui nous chante avec mélancolie le temps qui passe et les regrets dans « Je vieillis ».

Album disponible à la médiathèque



Sidi Wacho - Elegante

Sidi Wacho, l’un de nos groupes chouchous, c’est la rencontre entre Saïdou du Ministère des affaires populaires et Juanito Ayala, un mélange détonnant et engagé de rap, de r’n’b, de salsa et de cumbia !

Album disponible à la médiathèque



Sabine Devieilhe & Alexandre Tharaud - Fauré, Après un rêve

La ravissante soprano colorature Sabine Devieilhe est accompagnée par l’incontournable pianiste Alexandre Tharaud pour former ce beau duo et servir avec intelligence pianistique et subtilité vocale un répertoire poétique plein de charme.

Album disponible à la médiathèque



The Beths - Dying To Believe

Originaires de Nouvelle-Zélande, The Beths est un groupe pop qui allie des guitares rock et des harmonies vocales à la Beach Boys. Ce titre tiré de leur dernier album est un petit bijou ensoleillé !

Album disponible à la médiathèque



Motorama - Today & Everyday

Motorama, c’est ce groupe russe post-punk que nous adorons. Héritiers de Joy Division, ils ont le secret des mélodies pop mélancoliques et addictives, comme dans ce morceau !



Juniore - Bizarre

Les trois filles dans le vent de Juniore sont les spécialistes d’un dark yé-yé qui injecte noirceur et ironie dans des mélodies accrocheuses et rythmées : à découvrir !

Album disponible à la médiathèque



Sylvan Esso - Free

Le musicien Nick Sanborn tisse des mélodies electro-pop autour du chant cristallin de sa femme Amelia Meath : un miracle éthéré, comme dans ce superbe morceau.



The Chats - Pub Feed

Depuis quelques années, l’Australie est devenue la nouvelle nation du rock. The Chats en sont les fiers représentants avec leur punk-rock vintage à la Ramones qui donne une pêche d’enfer !

Album disponible à la médiathèque



Zoufris Maracas - Sa Majesté la mer

Les sétois de Zoufris Maracas mitonne une chanson française métissée et généreuse, comme on peut l’entendre sur ce sublime extrait de leur dernier album, Bleu de Lune.

Album disponible à la médiathèque



Alexandre Kantorow - Brahms, Rhapsodie en si mineur op. 79 n°1

Ce jeune pianiste français transcende avec force et éclats dans cet album trois grands compositeurs. Son choix nous permet de découvrir un répertoire qui illustre la confrontation des traditionalistes (Brahms) aux progressistes ( Liszt), voire novateurs (Bartok).

Album disponible à la médiathèque



Rone - Room With A View

Rone, musicien français autodidacte, compose sur synthétiseur et ordinateur. Dans son univers musical synthétique placé sous le signe de l’étrange, des mélopées entêtantes alternent avec des lignes sonores aux registres graves.

Album disponible à la médiathèque


Bonne écoute !

Alain et Thierry

  • Voir en ligne : Playlist Pépites confinées
  • Poster un commentaire
    - - -

    vendredi 19 juin 2020

    HISTOIRE DE L’OPÉRA : TROISIÈME PERIODE

    HISTOIRE DE L'OPÉRA : TROISIÈME PERIODE

    À défaut de pouvoir vous donner rendez-vous à la médiathèque de Meyzieu pour une (vraie) rencontre MusiMania, notre discothécaire Thierry vous propose sur ce blog une série d’articles brefs, consacrés à l’histoire de l’opéra.

    Aujourd’hui, troisième escale de ce voyage musical : l’opéra romantique lyrique et le mouvement vériste.



    Giuseppe Verdi (1813-1901)

    Compositeur et dramaturge italien, c’est avec lui que s’amorce un renouveau puisqu’il introduit le vérisme. Ce mouvement touche la littérature et l’opéra : on y choisit comme héros des personnages de la vie ordinaire plutôt que des dieux ou des rois. Les opéras de Verdi vont marquer tout le 19ème siècle.

    Traviata « Addio del passato » interprété par la soprano italienne Renata Tebaldi

    Rigoletto « Bella figlia della Amore »

    Interprété par un quatuor vocal international d’exception,le ténor italien Luciano Pavarotti, la soprano australienne Joan Sutherland, le baryton italien Leo Nucci et la mezzo-soprano américaine Isola Jones.


    Richard Wagner (1813-1883)

    Compositeur, écrivain, directeur de théâtre et chef d’orchestre allemand, il a créé 14 opéras dont 10 sont joués chaque été au festival de Bayreuth. Comme Verdi, Wagner écrit ses livrets d’opéras. Il fut l’ami du roi Louis II de Bavière qui devint son principal mécène.

    Lohengrin « In fernem Land » par le ténor allemand Jonas Kaufmann

    Tannhaüser, ouverture, par le Philharmonique de Berlin dirigé par le chef d’orchestre allemand Herbert von Karajan


    Charles Gounod (1818-1893)

    Compositeur français, élève de Fromental Halévy et de Antoine Reicha, il obtint le grand prix de Rome et renonça à sa vocation sacerdotale pour se consacrer surtout à l’opéra.

    Romeo et Juliette « Ah ! Lève-toi, soleil » interprété par le ténor français Benjamin Bernheim

    Sapho « O ma lyre immortelle » par la mezzo-soprano française Héloise Mas


    Jacques Offenbach (1819-1880)

    Compositeur et violoncelliste français d’origine allemande, Offenbach est le maître de l’opéra-comique français du 19ème siècle et l’inventeur de l’opéra-bouffe, qui se confondra plus tard avec l’opérette.

    Les contes d’Hoffman « Les oiseaux dans la charmille » par la soprano colorature Sabine Devieilhe


    Camille Saint-Saens (1835-1921)

    Camille Saint-Saens, bien connu pour sa Danse Macabre, est un pianiste, organiste et compositeur français du post-romantisme.

    Samson et Dalila « Mon cœur s’ouvre à ta voix » interprété par Le tenor espagnol Placido Domingo et la mezzo-soprano russe Olga Borodina


    Léo Delibes (1836-1891)

    Il voue une profonde admiration à Wagner et reste le maître de la tradition musicale française, légère et mélodieuse.

    Lakmé duo des fleurs interprété par la soprano Mady Mesplé et la mezzo-soprano Danielle Millet


    Georges Bizet (1838-1875)

    Elève surdoué, Georges Bizet est entré au conservatoire de Paris à l’âge de 9 ans ! Grand compositeur de la période romantique, il révolutionne l’opéra avec son Carmen, adapté d’une nouvelle de Prosper Mérimée, qui est devenu l’opéra comique le plus joué au monde.

    Carmen, Habanera, « L’amour est un oiseau rebelle » par la mezzo-soprano Ambroisine Bré

    Les pêcheurs de perle « La romance de Nadir » par le ténor français Alain Vanzo

    Poster un commentaire
    - - -

    mardi 19 mai 2020

    HISTOIRE DE L’OPÉRA - DEUXIÈME PÉRIODE

    HISTOIRE DE L'OPÉRA - DEUXIÈME PÉRIODE

    À défaut de pouvoir vous donner rendez-vous à la médiathèque de Meyzieu pour une (vraie) rencontre MusiMania, notre discothécaire Thierry vous propose sur ce blog une série d’articles brefs, consacrés à l’histoire de l’opéra.

    Le premier article présentait l’opéra baroque.

    Aujourd’hui, deuxième escale de ce voyage musical : l’opéra classique.



    Christophe Willibald Glück (1714-1787)

    Ce compositeur bavarois transforme l’opéra avec sa célèbre « réforme » visant à introduire le naturel et la vérité dramatique. Il ouvre la porte du classicisme musical viennois.

    Orphée « j’ai perdu mon Eurydice » par le haute-contre français Jean-François Lombard.

    Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)

    Bien que mort à trente-cinq ans, cet immense et précoce musicien a composé une œuvre impressionnante (893 œuvres sont répertoriées). Abordant tous les genres musicaux de son époque, il laisse à ses contemporains le souvenir de l’enfant prodige et du musicien virtuose, tant au piano qu’au violon. Parmi ses opéras, nous choisissons deux airs différents à écouter :

    La flûte enchantée « Air de la reine de la nuit » interprété par Natalie Dessay

    Don Giovanni "Il mio tesoro intanto" interprété par le ténor péruvien Juan Diego Florez.

    Ludwig van Beethoven (1770-1827)

    Fidelio est l’unique opéra de Beethoven. Il mit près de 10 ans à le composer. Ce drame romantique, capital pour le musicien, connut de nombreux remaniements. Il écrivit ainsi quatre ouvertures à cet opéra, sans en être jamais satisfait. Le livret est inspiré d’un fait divers authentique de l’époque révolutionnaire française, selon lequel une femme, travestie en homme, fut engagée comme geôlier d’une prison, et parvint à libérer son mari incarcéré.

    L’ ouverture de Fidelio par Ricardo Mutti à la tête du Philadelphia orchestra.

    L’Opéra classique romantique

    Gioacchino Rossini (1792-1868).

    Rossini marque le début de l’opéra romantique italien. Il est à l’origine du bel canto du 19ème siècle. La virtuosité vocale qui caractérise son œuvre redonna une place privilégiée à la voix dans l’opéra italien.

    Le Barbier de Séville « Una voce poco fa » interprété par la mezzo-soprano italienne Cecilia Bartoli

    Gaetano Donizetti (1797-1848)

    Né à Bergame, il se rendit surtout célèbre grâce à ses opéras : il en composa 71. C’est l’héritier de Rossini et le précurseur de Verdi. Il ouvre avec Rossini la voie de l’opéra romantique. C’est l’un des compositeurs des plus prolifiques du 19ème siècle.

    Lucia di Lammermoor « Regnava nel silenzio » par la cantatrice grecque Maria Callas

    L’elixir d’amour « Una furtiva lacrima » interprété par le ténor italien Vittorio Grigolo

    Fromental Halévy (1799-1862)

    Brillant élève du conservatoire de Paris, il admire Beethoven qu’il rencontre plusieurs fois, mais se sent plus proche de Mozart ou de Cherubini qui a été son professeur. Il enseigne à Charles Gounod, Georges Bizet et ouvre avec Meyerbeer la voie de l’opéra français.

    La juive « Rachel, quand du Seigneur » interprété par le ténor français Georges Thill.

    Vincenzo Bellini (1801-1835)

    Malgré sa courte carrière, Bellini a laissé des opéras qui sont parmi les plus joués du répertoire lyrique : Norma, La Somnambula, Les Puritains. C’est l’un des plus grands mélodistes lyriques, qui excelle dans l’expression des sentiments mélancoliques.

    Les Puritains « A te o cara » interprété par quatre voix exceptionnelles. Le ténor italien Luciano Pavarotti, la soprano australienne Joan Sutherland, la basse bulgare Nicolai Ghiaurov et le baryton italien Piero Cappuccilli.

    Norma « Casta diva » par la soprano américaine Renée Fleming

    Hector Berlioz (1803-1869).

    Compositeur, chef d’orchestre,critique musical et écrivain français originaire de La Côte-Saint-André en Isère, il va renouveler en profondeur la forme symphonique initié par Beethoven. Éminent représentant du romantisme, il invente le genre de la légende dramatique à mi chemin entre l’opéra et l’oratorio.

    La Damnation de Faust « D’amour, l’ardente flamme » interprété par la mezzo-soprano lettone Elina Garanca

    Les nuits d’été, ensemble de 6 mélodies composé par Berlioz sur des poèmes de Théophile Gautier parmi lesquelles Le Spectre de la rose interprété par la soprano française Régine Crespin.

    Poster un commentaire
    - - -

    | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |