Replik - Reactions culturelles en chaine
Bienvenue sur le blog de l’actualité culturelle de la médiathèque de Meyzieu
Médiathèque de Meyzieu Cyberunes Mixmac
Tags Replik
Commentaires des membres de replik

Billets pour « Littérature jeunesse »

vendredi 4 décembre 2020

COUP DE PROJECTEUR SUR LE PRIX DES INCORRUPTIBLES 2020

COUP DE PROJECTEUR SUR LE PRIX DES INCORRUPTIBLES 2020

Notre club de lecture Latulu réunit les jeunes lecteurs de la médiathèque de Meyzieu. Pour la deuxième année consécutive, ce club participera au 32e prix des Incorruptibles. À cette occasion, nous vous proposons de découvrir ce prix et sa sélection de livres qui feront certainement l’objet de débats auprès de nos jeunes lecteurs !

Le Prix des Incorruptibles

Les Incorruptibles est une association créée pour susciter l’envie de lire chez les plus jeunes. Pour cela, elle organise un prix qui permet à chaque enfant de découvrir des romans ou albums adaptés à son âge et de désigner son grand gagnant.

Tous les enfants peuvent y participer avec une classe, un club de lecture en milieu scolaire, dans une bibliothèque ou encore dans un centre de loisirs. Le site des Incorruptibles regorge d’ailleurs de ressources très intéressantes tels que des jeux, des quiz et des carnets qui permettent d’ accompagner les lectures.

L’association propose aussi des animations, des rencontres avec des auteurs et des concours d’illustrations.

Voici les livres sélectionnés que liront les jeunes membres de notre club :

La sélection CE2/CM1

Adi de Boutanga d’Alain Serge Dzotap

Adidjatou ou Adi, petite fille Bororo, nom de ces éleveurs nomades du Cameroun, nous raconte son histoire. Dans sa famille, on est obligé d’avoir plusieurs métiers. Elle, elle peut aller à l’école et brasse avec jubilation les mots et les images langagières. Adi adore son école-cadeau, offerte à son village par Madame Ly. Jusqu’au jour où l’oncle Amadou décide qu’il faut la marier. Le papa d’Adi n’est pas d’accord et va lui permettre de fuir ce destin tout tracé…



Capitaine Rosalie de Timothée de Fombelle

Mélinda vous en parle en vidéo !

Massamba de Béatrice Fontanel

Arrivé à Paris au terme d’un voyage éprouvant, Massamba doit s’improviser marchand de souvenirs pour touristes. Quand il découvre, en vrai, la tour Eiffel dont il avait tant entendu parler... quel choc ! Devant lui, elle s’élance, phénoménale, telle une fusée d’acier qui transperce les nuages. Vendre des Tour Eiffel sous la grande : au début, il trouve ça trop fort. Mais il doit rester aux aguets...



Sa maison en carton de Marie Colot

Sur le chemin du retour de l’école, Ernest croise une femme étrange aux cheveux longs. Elle est toujours au même endroit, avec son chien, ses cartons et son bleu sur la joue. Accompagné de Madeline, Ernest décide de partager sa passion des cartons et du papier avec cette femme un peu bizarre. Cela pourrait être simple sans le caractère revêche de celle-ci, qui agit comme pour l’empêcher de devenir son ami…



Sylvain de Sylvanie de Didier Levy

Impossible de reculer, cette fois : Sylvain a reçu l’ordre de remiser au grenier ses vieux jouets. Mais au moment d’embrasser Charlemagne, son cheval à bascule, celui-ci lui glisse : « Une dernière aventure ? » Et c’est parti pour une folle expédition en Sylvanie, où Sylvain, juché sur Charlemagne devenu destrier volant, va affronter les terribles Chevaliers de la Mort-Rouge et leurs redoutables dragons, slalomer entre les trombes d’eau des chutes du Mouzou-Mouza et sauver le vieux roi Boniface prisonnier de son château en flammes. Mais au moment de rentrer à la maison, voilà que Charlemagne annonce qu’il souhaite rester en Sylvanie pour toujours…

La sélection CM2/6ème

Celui qui dessinait les dieux d’Alain Grousset

Taar a un rôle déterminant au sein de son clan : il dessine les dieux-animaux pour s’attirer leurs faveurs et assurer une chasse fructueuse. Lorsqu’il rend son dernier souffle, c’est à son apprenti, Ibhô, de reprendre le flambeau. À son tour, il doit devenir celui-qui-dessine-les-dieux. Quand la haine du chaman et de son fils jaloux le contraint à fuir, Ibhô se lance alors dans une quête mystérieuse : découvrir la Grande Grotte, dont on dit que les murs recèlent les plus belles créations. Mais parviendra-t-il au bout de son périple avant que ses poursuivants ne le rattrapent ?



L’Agence Pendergast : le Prince des ténèbres de Christophe Lambert

L’Agence Pendergast est une organisation très secrète cachée sous Ellis Island. Sa spécialité est de repérer et d’intercepter grâce à ses supers agents chaque créature paranormale qui arrive dans le flot des immigrants. Sean Donovan, un jeune voleur de rue, filou et intrépide, pourrait bien être la nouvelle recrue de l’Agence et faire équipe avec Joe l’Indien cogneur et Célia la liseuse de cartes.





La nouvelle de Cassandra O’ Donnell

« Je vous présente une nouvelle élève, annonça le prof, elle s’appelle Haya. Elle vient de Syrie… » C’est drôle, songea Gabriel, il y a des gens qui attirent l’attention sans qu’on sache pourquoi… Cette fille, il ne la connaissait pas, mais elle l’intriguait à cause de ses yeux graves et la manière dont elle relevait fièrement le menton comme un défi…





Le mystère du poilu de Marie-Odile Mergnac

Avant le 11 novembre, la maîtresse propose à la classe d’enquêter sur les noms gravés sur le monument aux morts du village. Léa et Gabriel découvrent dans les archives municipales que l’ancêtre de Léa, un poilu de 14-18, avait un frère jumeau qui a disparu à la fin de la Première Guerre mondiale. Que lui est-il arrivé ? Et si Léa avait des cousins inconnus ?





Le secret des O’Reilly de Nathalie Somers

Cet été, Kathleen O’Reilly est ravie de retrouver ses cousines irlandaises. Celles-ci se préparent à défier les terribles frères Clancy dans le grand concours musical du village. La tension est à son comble car les deux familles se détestent depuis toujours. Chacune rêve de remporter le trophée. Lorsque la situation s’envenime, Kathleen décide de s’en mêler. Elle va, malgré elle, réveiller un secret enfoui depuis trop longtemps...



Le voyage de Darwin de Giacomo Scarpelli

Syms Covington a 15 ans et vient d’être engagé à bord du Beagle, au service d’un mystérieux passager nommé Charles Darwin. C’est de son point de vue, naïf et juvénile, que va nous être conté le grand voyage autour du monde qu’entreprit en 1831 le naturaliste, alors inconnu.





Peur dans la neige de Sandrine Beau

Les jumeaux Fleur et Julius sont en vacances chez leur grand-mère. Une nuit‚ Fleur aperçoit une lumière dans le bois qui jouxte la ferme isolée. Oubliant toute prudence‚ elle enfile des bottes‚ un manteau et sort dans la neige. Sous un sapin‚ la jeune fille découvre qu’un trou a été creusé et met au jour un paquet contenant des liasses de billets et des bijoux. Mais quelle idée d’emporter ce trésor... Voilà Fleur‚ Julius et Mamilia embarqués dans une série noire dont ils vont avoir bien du mal à se dépêtrer. La curiosité est parfois un bien vilain défaut !



(Ces documents sont pour l’instant réservés aux membres du club mais vous pourrez bien sûr les emprunter après le vote !)

Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter le site internet des Incorruptibles !
https://www.lesincos.com/

(Mélinda)

Poster un commentaire
- - -

vendredi 20 novembre 2020

LES LECTURES CONFINÉES D’IRÈNE ET NADINE

LES LECTURES CONFINÉES D'IRÈNE ET NADINE

Irène et Nadine, bibliothécaires à Meyzieu, vous ont proposé de nombreuses lectures pendant le premier confinement. Certaines ont déjà été publiées sur Replik.

Voici trois nouvelles histoires passionnantes à écouter depuis chez vous.







Le Cerisier d’Alba Garcia-Puig par Irène

Lecture de l’album Le cerisier d’Alba Garcia-Puig aux Âne Bâté éditions.

Ce livre est disponible sur Storyplay’r, service de livres numériques jeunesse gratuitement accessible à nos usagers via notre catalogue en ligne.
Cliquez ici pour plus d’informations sur storyplay’r.

A quoi rêve un pissenlit ? par Irène

Lecture de l’album A quoi rêve un pissenlit ? de Alice Brière-Haquet et Lydie Sabourin aux éditions Points De Suspension.

Ce livre est également disponible sur notre service numérique Storyplay’r

Le Petit Chaperon rouge raconté par Nadine

Nadine raconte cette histoire sur le tapis de lecture qu’elle a cousu elle-même pendant le confinement !

Ce tapis sera prochainement utilisé à la médiathèque pour de nombreuses animations avec les structures de petite enfance.

Poster un commentaire
- - -

lundi 20 avril 2020

ALBUMS COUPS DE CŒUR CHEZ ALBIN MICHEL JEUNESSE

ALBUMS COUPS DE CŒUR CHEZ ALBIN MICHEL JEUNESSE

Petit coup de projecteur sur une série d’albums bienveillants imaginés par le duo Astrid Desbordes et Pauline Martin et parus chez chez Albin Michel.

Avec Mon amour, sorti en 2015, Astrid Desbordes et Pauline Martin nous avaient déjà livré une jolie pépite. Puis d’autres titres sont parus, tous aussi beaux les uns que les autres et traitant de bienveillance, de parentalité, de fratrie mais surtout, de valorisation et d’amour inconditionnel…

A partager sans modération avec ses enfants (à partir de 3 ans) !



Les titres par ordre de parution :

Mon amour (2015)

- Dis, maman, est-ce que tu m’aimeras toute la vie ? demande Archibald, un soir avant de s’endormir
- Hum, eh bien, je vais te dire un secret…, répond sa maman.

Ainsi commence le tendre inventaire des moments de vies partagés entre une mère et son enfant, où tout devient prétexte à s’aimer. Sur chaque double page, Astrid Desbordes a choisi d’opposer en vis-à-vis des situations contraires, qui jouent avec aisance sur les registres du quotidien et de l’imaginaire, de la poésie et de l’humour. Le message de cet irrésistible album est simple et limpide : l’amour est constant et sans condition. Mais c’est dans la toute dernière phrase que se cache le véritable secret : « Je t’aime parce que tu es mon enfant / mais que tu ne seras jamais à moi. »

Les illustrations de Pauline Martin, subtiles dans le trait comme dans la couleur, soulignent avec force la délicatesse de cette formidable déclaration d’amour.

Un amour de petite soeur (2016)

« Un jour, mes parents m’ont dit que j’allais avoir une petite sœur.
C’est drôle, je ne me souvenais pas leur avoir demandé. »
C’est Archibald qui nous fait cet aveu en introduction du nouvel album de Pauline Martin et Astrid Desbordes, qui reprennent ici le personnage de Mon Amour dans le rôle d’un grand frère curieux mais dubitatif face à l’arrivée d’une petite sœur avec laquelle il va désormais devoir compter.
Au fil des pages, la petite sœur grandit, trouve sa place dans les jeux, dans le cœur, mais aussi dans les inquiétudes d’un grand frère parfois jaloux, souvent tendre et finalement très fier de ce rôle nouveau. Car, nous dit Archibald, « ce que je préfère avec ma petite sœur, c’est être son grand frère ».

Astrid Desbordes nous surprend une nouvelle fois par la subtilité et l’humour de son propos, remarquablement soutenu par les illustrations de Pauline Martin.

Ce que papa m’a dit (2016)

Archibald et son papa regardent les hirondelles partir de l’autre côté de la terre : « Moi aussi je pourrai aller aussi loin, quand je serai grand ? demande Archibald. Encore plus loin que ça, répond son papa. »
« Mais si le vent se lève ? demande Archibald. Si le vent se lève, le vent passera, répond son papa. »
Les questions d’Archibald se succèdent, dévoilant une à une les craintes de l’enfant à l’idée de ce grand voyage qui, on le devine, est celui de la vie.
En réponse, papa apaise, transmet, encourage, libère et, par-dessus tout assure Archibald de son amour indéfectible…

Découvrez ici la lecture à voix haute d’Irène, bibliothécaire à la médiathèque de Meyzieu :


Au lit ! (2017)

« À 8 h et demi, Maman a terminé l’histoire du soir. “Au lit mon Archibald”, m’a-t-elle dit en m’embrassant. J’ai répondu “oui, oui, Maman chérie” et j’ai sorti mon train. »
Telle est l’entrée en matière d’une histoire que nous conte Archibald. 9h, 10h, 11h, puis minuit… Jusqu’à 4 h du matin, Papa, Maman et Mamina tentent chacun à leur tour de convaincre Archibald qu’il est l’heure de dormir. Chacun déploie sa tendre ruse, sa technique infaillible, sa théorie implacable. Mais tous terminent, au petit matin, endormis dans des coins improbables de la maison, tandis qu’Archibald, toujours debout, doit les border avant d’aller se coucher paisiblement dans le lit vide de ses parents…

Ce que j’aime vraiment (2017)

« Ce matin, Archibald a raté son match. Marguerite, elle, a bien réussi. »
Dans cette nouvelle histoire, Archibald se sent tout petit parce qu’il a perdu au tennis. Pourtant, il s’entraîne beaucoup, mais sans résultat, pense-t-il. À sa maman, il confie même qu’il n’est « vraiment pas doué ». Partant tous deux en promenade, Maman interroge alors son garçon : « crois-tu que cet oiseau n’est pas doué parce qu’il ne sait pas nager ? Que ce papillon n’est pas doué parce qu’il ne sait pas chanter ? Que ce pommier n’est pas doué parce qu’il ne sait pas voler ? »
Archibald comprend ainsi que chacun est doué pour quelque chose et qu’il porte en lui ce qu’il aime vraiment. Il suffit de le découvrir et c’est justement ce qu’il va faire !

Découvrez ici la lecture à voix haute d’Irène, bibliothécaire à la médiathèque de Meyzieu :


Mon ami (2018)

« Aujourd’hui, à l’école, il y a un nouveau. Il s’appelle Léon. »
Toujours vêtu d’un pull rouge, ce Léon n’est pas du genre à se mêler aux jeux des autres. Forcément, il intrigue. Qui peut préférer regarder les nuages à jouer à l’épervier ? Archibald décide de lui donner sa chance. Et Léon lui prête son regard : dans un nuage, il voit un dragon ; dans une toupie, un cyclone. Or il suffit que Léon soit malade une semaine pour qu’Archibald perçoive l’absence criante de ce point rouge dans la cour. À son retour, c’est l’amitié scellée, entre deux enfants résolument différents.



Ma Maison (2018)

« Ma première maison, je ne m’en souviens pas, mais je sais qu’elle n’était vraiment pas grande. »
Cette première maison qu’évoque Archibald est le ventre de sa mère. Sa maison d’aujourd’hui, il y vit avec ses parents et sa petite sœur, et il l’aime portes et fenêtres grandes ouvertes et parfois, au contraire, calfeutrée pour mieux se serrer les uns contre les autres. Archibald aime découvrir les maisons de ses amis et il en fait ici l’inventaire : il y a celle d’Hector très décorée, et celle de Sam plus bricolée, la péniche d’Ulysse, la caravane de Noé… Mais au fond, c’est la sienne qu’il préfère, pas pour sa taille ni sa hauteur, juste pour ceux qui l’attendent à l’intérieur.

Retrouvez également ces albums à la médiathèque de Meyzieu après le confinement, à partir de ce lien !

Et pour finir, nous vous recommandons l’activité manuelle proposée par Albin Michel à l’occasion de la sortie de l’album Ma Maison : la réalisation de la guirlande de fanions d’Archibald.


Source des résumés : www.albin-michel.fr/jeunesse
Lectures réalisées avec l’aimable autorisation d’Albin Michel Jeunesse.

Poster un commentaire
- - -

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 20 |