Replik - Reactions culturelles en chaine
Bienvenue sur le blog de l’actualité culturelle de la médiathèque de Meyzieu
Médiathèque de Meyzieu Mixmac
Tags Replik

Billets pour « Roman adultes »

mercredi 24 juin 2015

UN ECLAT DE GIVRE

UN ECLAT DE GIVRE

Le verbe d’Estelle Faye est tout de sensibilité et de nuances. Dans cet « Éclat de givre », c’est un Paris baroque et flamboyant qu’elle esquisse en touches successives.

Située dans un avenir post-apocalyptique, l’ancienne capitale s’est repliée sur elle-même, et demeure pourtant grouillante de vies. De vies, au pluriel. Suivant les quartiers, isolés les uns des autres, les clans vivent des réalités différentes, au gré des mutations et des folies que le confinement a débridées. Une mosaïque d’humanité...

Chet a déjà plusieurs vies derrière lui, malgré ses 23 ans, et il maîtrise les arcanes de la cité depuis un certain temps. Il vit de jazz la nuit, moulé dans son fourreau lamé, et de petits boulots douteux le jour. Son Paris oscille entre la petite criminialité et le sentimentalisme à la Doisneau. Un Piaf au masculin. Quoique...

Sa rencontre avec un frelu, venu des terres étranges de l’autre côté du marécage insondable du Périph’, va le lancer dans une quête improbable. Pour les beaux yeux sauvages de celui-ci, il va accepter de se confronter à un passé douloureux et, peut-être, trouver une rédemption qu’il ne cherchait plus.

Rédigé à la première personne, le roman d’Estelle est à l’opposé du post-apo classique et désertique. Et si le pinceau de l’artiste se teinte parfois de sang, l’ensemble du tableau laisse pantois devant la puissance de l’image et la chatoyance de ce futur à la fois déglingué et foisonnant. Une lecture subtile et pourtant haletante, comme une course poursuite dans les talons aiguilles de Chet.

Disponible à la médiathèque

Poster un commentaire
- - -

mercredi 3 juin 2015

PASCAL BRUCKNER A LA MEDIATHEQUE DE DECINES

PASCAL BRUCKNER A LA MEDIATHEQUE DE DECINES

Dans le cadre des Assises Internationales du Roman, la médiathèque de Décines, en partenariat avec la médiathèque de Meyzieu, a eu l’honneur d’accueillir Pascal Bruckner le jeudi 28 mai à 15h.

Devant une assemblée de 80 personnes, Pascal Bruckner s’est prêté au jeu de l’interview mené par une étudiante de l’EM de Lyon.

Pascal Bruckner est un très bon orateur qui a su capter son public et ainsi rendre la rencontre vivante et chaleureuse !

Cette rencontre s’est ensuite prolongée par une vente de livres et une séance de dédicaces.

Biographie de Pascal Bruckner

Pascal Bruckner est un philosophe, romancier et essayiste français. Outre ses activités d’écrivain, il est également éditeur chez Grasset et chroniqueur au Nouvel Observateur, ainsi que collaborateur au journal Le Monde.
Il a consacré une thèse de doctorat à l’émancipation sexuelle dans la pensée du socialiste utopique Charles Fourier ; elle fut dirigée par Roland Barthes. Depuis cette époque, il poursuit, sur un ton allègre et critique son étude des mythologies issues de mai 1968 : la révolution sexuelle, le tiers-mondisme, l’individualisme mais aussi l’amour, le bonheur et récemment, l’écologie.
Il enseigne depuis 1986 dans des universités américaines, notamment celle de New York et est maître de conférence à l’IEP de Paris.
Grand militant, il a été notamment membre du conseil d’administration d’Action contre la faim et signataire du plan de paix prévoyant la création d’un état Palestinien aux côtés d’Israël. Il dénoncera également l’impréparation américaine en Irak et la pratique de la torture à la prison irakienne d’Abou Graib.

Retrouvez les romans de Pascal Bruckner à la médiathèque

- L’amour du prochain
- Parias
- Mon petit mari
- Un bon fils

Poster un commentaire
- - -

mardi 2 décembre 2014

COUP DE CŒUR ROMAN : LE REGNE DU VIVANT

COUP DE CŒUR ROMAN : LE REGNE DU VIVANT

Coup de cœur pour le dernier roman de l’auteure française Alice Ferney, Le règne du vivant, paru aux éditions Actes Sud lors de la rentrée littéraire 2014.

Le règne du vivant est l’histoire d’un reporter qui va filmer et suivre dans ses campagnes en mer le militant Magnus Wallace, fondateur de l’association Gaïa et contributeur dans sa jeunesse de la création de l’organisation Noé.
Mais les dirigeants actuels de Noé s’opposent aux interventions "musclées" de Magnus. En effet, Magnus ne supporte pas de voir une baleine ou un requin tués illégalement dans des sanctuaires comme les Galapagos. Il intervient donc de façon ferme (mais pacifique) pour faire respecter la loi.

Magnus tire la sonnette d’alarme pour que l’on prenne conscience de la situation des océans :

« 400 zones marines sont déclarées mortes. Les grands prédateurs disparaissent. Nous léguons à nos enfants un océan où des modèles réduits n’ont pas le temps de grandir. Les espèces protégées ne le sont qu’en théorie. La pêche pirate est si gigantesque et profitable que l’extinction est une affaire de quelques années. Le poisson n’est plus l’être vivant universel du globe, éternel dans toutes les eaux. L’infini ou l’inépuisable sont des idées fausses qu’il faut de toute urgence nous ôter de la tête.  »

Comment agir en tant que simple citoyen alors que nous n’avons pas la possibilité d’imposer une police sur les eaux internationales ? Et bien, Magnus nous confronte à notre responsabilité en tant que parents :

« Voilà ce qu’il faut dire à tous les parents : vos enfants savent que l’écologie est le sujet primordial concernant leur avenir. Si vous vous en moquez, ils jugeront que cette omission est grave et que vous êtes responsables du monde détruit qu’ils ont trouvé.  »

Avec Le règne du vivant, Alice Ferney nous offre un roman à cheval entre la fiction et le documentaire.

Un roman bouleversant, qui donne envie de s’engager dans l’action militante ou au moins de faire des choix de consommation responsables.

En lisant ce roman, il est difficile en effet de ne pas être touché par l’engagement d’hommes et de femmes qui se consacrent à la défense de la faune marine.
Et malgré nos vies confortables et éloignées de cette réalité, comment rester indifférent face à ce massacre en cours dans les eaux internationales ?
Nous avons le pouvoir de choisir ce que nous mangeons et chacun peut trouver un petit geste pour dire que nous ne faisons pas rien, que nous ne sommes pas indifférents...

Le règne du vivant est un roman "indispensable" de la rentrée littéraire 2014. En raison de son engagement mais aussi pour son histoire d’amour et ses passages d’action !

En bonus, quelques clés de lecture non dévoilées dans le roman :
Noé = Greenpeace
Gaïa = Sea Shepherd Conservation Society
Magnus Wallace = Paul Watson

P.S. : ce livre fait partie de la sélection pour le Prix du livre environnement 2015 (la liste complète de la sélection sera disponible en février 2015).

Pour connaître la disponibilité de ce roman à la médiathèque de Meyzieu :
Le Règne du vivant d’Alice Ferney.

  • Voir en ligne : Site de Sea Shepherd (les bergers de la mer)
  • Poster un commentaire
    - - -

    | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |