Replik - Reactions culturelles en chaine
Bienvenue sur le blog de l’actualité culturelle de la médiathèque de Meyzieu
Médiathèque de Meyzieu Mixmac
Tags Replik
juin 2020 :

Rien pour ce mois

mai 2020 | juillet 2020

Commentaires des membres de replik

Billets pour « Roman adultes »

mardi 21 avril 2020

46e PRIX DU LIVRE INTER

46e PRIX DU LIVRE INTER

La sélection du 46ème prix du Livre Inter a été révélée mardi 7 avril 2020.
Eva Bettan, en charge de ce prix littéraire, confirme, malgré la pandémie, le statut de rendez-vous immuable du Livre Inter, qui sera proclamé le 8 juin prochain.

La cinquantaine de critiques littéraires ont choisi leur livre préféré en vue de la sélection. Le principe reste le même depuis les débuts du prix : des romans écrits en français, parus depuis la rentrée littéraire d’automne et n’ayant pas remporté de prix majeurs.

Cette année, les colis avec les ouvrages à lire ont été remplacés par des livres numériques envoyés par courriel à chacun des membres du jury. Celui-ci, composé de douze femmes et de douze hommes, délibérera en visioconférence.

Cette année, le président du jury est le journaliste et romancier Philippe Lançon.
Le Lambeau, son récit bouleversant sur les attentats de Charlie Hebdo est disponible ici sur la Bibliothèque numérique.

Voici les romans sélectionnés :

- Le ghetto intérieur de Santiago Amigorena (P.O.L)
- Love me tender de Constance Debré (Flammarion)
- Propriété privée de Julia Deck (Minuit)
- Vie de Gérard Fulmard de Jean Echenoz (Minuit)
- Les services compétents d’Iegor Gran (P.O.L)
- Le monde n’existe pas de Fabrice Humbert (Gallimard)
- Papa de Régis Jauffret (Seuil)
- Cora dans la spirale de Vincent Message (Seuil)
- Avant que j’oublie d’Anne Pauly (Verdier)
- Eden de Monica Sabolo (Gallimard)

Notez que sur les dix romans en lice, trois ont fait partie de la sélection du Prix Summer dont le lauréat, Avant que j’oublie d’Anne Pauly.

Vous pouvez d’ores et déjà retrouver et télécharger 4 romans de la sélection du Prix du Livre Inter sur la Bibliothèque numérique :

Cora dans la spirale de Vincent Message

Après avoir donné naissance à une petite fille, Cora Salme reprend son travail chez Borélia. La compagnie d’assurances vient de quitter les mains de ses fondateurs, rachetée par un groupe qui promet de la moderniser. Cora aurait aimé devenir photographe. Faute d’avoir percé, elle occupe désormais un poste en marketing qui lui semble un bon compromis pour construire une famille et se projeter dans l’avenir. C’est sans compter qu’en 2010, la crise dont les médias s’inquiètent depuis deux ans rattrape brutalement l’entreprise. Quand les couloirs se mettent à bruire des mots de restructuration et d’optimisation, tout pour elle commence à se détraquer, dans son travail comme dans le couple qu’elle forme avec Pierre. Prise dans la pénombre du métro, pressant le pas dans les gares, dérivant avec les nuages qui filent devant les fenêtres de son bureau à La Défense, Cora se demande quel répit le quotidien lui laisse pour ne pas perdre le contact avec ses rêves.

A télécharger ici

Propriété privée de Julia Deck

Il était temps de devenir propriétaires. Soucieux de notre empreinte environnementale, nous voulions une construction peu énergivore, bâtie en matériaux durables. Aux confins de la ville se tramaient des écoquartiers. Notre choix s’est porté sur une petite commune en plein essor. Nous étions sûrs de réaliser un bon investissement. Plusieurs mois avant de déménager, nous avons mesuré nos meubles, découpé des bouts de papier pour les représenter à l’échelle. Sur la table de la cuisine, nous déroulions les plans des architectes, et nous jouions à déplacer la bibliothèque, le canapé, à la recherche des emplacements les plus astucieux. Nous étions impatients de vivre enfin chez nous. Et peut-être aurions-nous réalisé notre rêve si, une semaine après notre installation, les Lecoq n’avaient emménagé de l’autre côté du mur.

A télécharger ici

Vie de Gérard Fulmard de Jean Echenoz

La carrière de Gérard Fulmard n’a pas assez retenu l’attention du public. Peut-être était-il temps qu’on en dresse les grandes lignes. Après des expériences diverses et peu couronnées de succès, Fulmard s’est retrouvé enrôlé au titre d’homme de main dans un parti politique mineur où s’aiguisent, comme partout, les complots et les passions. Autant dire qu’il a mis les pieds dans un drame. Et croire, comme il l’a fait, qu’il est tombé là par hasard, c’est oublier que le hasard est souvent l’ignorance des causes.

A télécharger ici

Le Ghetto intérieur de Santiago Amigorena

"Vicente Rosenberg est arrivé en Argentine en 1928. Il a rencontré Rosita Szapire cinq ans plus tard. Vicente et Rosita se sont aimés et ils ont eu trois enfants. Mais lorsque Vicente a su que sa mère allait mourir dans le ghetto de Varsovie, il a décidé de se taire. Ce roman raconte l’histoire de ce silence – qui est devenu le mien."

A télécharger ici





Découvrez aussi sur la Bibliothèque numérique les précédents lauréats du prix du Livre Inter :

Arcadie d’Emmanuelle Bayamack-Tam, lauréat en 2019

Farah et ses parents ont trouvé refuge en zone blanche, dans une communauté libertaire qui rassemble des gens fragiles, inadaptés au monde extérieur tel que le façonnent les nouvelles technologies, la mondialisation et les réseaux sociaux. Tendrement aimée mais livrée à elle-même, Farah grandit au milieu des arbres, des fleurs et des bêtes. Mais cet Éden est établi à la frontière franco-italienne, dans une zone sillonnée par les migrants : les portes du paradis vont-elles s’ouvrir pour les accueillir ?

A télécharger ici

Règne animal de Jean-Baptiste Del Amo, lauréat en 2017

Règne animal retrace, du début à la fin du vingtième siècle, l’histoire d’une exploitation familiale vouée à devenir un élevage porcin. Dans cet environnement dominé par l’omniprésence des animaux, cinq générations traversent le cataclysme d’une guerre, les désastres économiques et le surgissement de la violence industrielle, reflet d’une violence ancestrale. Seuls territoires d’enchantement, l’enfance – celle d’Éléonore, la matriarche, celle de Jérôme, le dernier de la lignée – et l’incorruptible liberté des bêtes parviendront-elles à former un rempart contre la folie des hommes ? Règne animal est un grand roman sur la dérive d’une humanité acharnée à dominer la nature, et qui dans ce combat sans pitié révèle toute sa sauvagerie – et toute sa misère.

A télécharger ici

Faillir être flingué de Céline Minard, lauréat en 2014

Un souffle parcourt les plaines du Far-West, aux abords d’une ville naissante vers laquelle toutes les pistes convergent.

A télécharger ici






Plus de choix ?

Retrouvez les précédentes sélections de livres de la Bibliothèque Numérique sur notre blog Réplik :

- Voyage littéraire
- Les coups de cœur de LittéMania
- Nouveautés
- Le plein d’imaginaire
- Les romans familiaux

Bonnes lectures et découvertes !

  • Voir en ligne : Présentation du service Bibliothèque Numérique
  • Poster un commentaire
    - - -

    samedi 18 avril 2020

    HOMMAGE À LUIS SEPULVEDA

    HOMMAGE À LUIS SEPULVEDA

    L’écrivain chilien Luis Sepúlveda est décédé ce jeudi 16 avril, à 70 ans, du Covid-19.

    Militant communiste, il est emprisonné pendant plus de deux ans sous la dictature de Pinochet puis libéré en 1977 grâce à l’action d’Amnesty International. Commence alors pour lui une période de voyages en Amérique latine, en Équateur, Colombie et au Pérou où il fonde des troupes de théâtre. Il s’engage également dans la défense des communautés indiennes. À partir de 1982, Luis Sepúlveda s’installe en Europe où il collabore à différents journaux, d’abord en Allemagne et en France avant de poser ses valises en Espagne, dans les Asturies, en 1996. Dans les années 1980, il est également engagé auprès de Greenpeace.

    Son premier roman traduit en français et paru en 1992, Le Vieux qui lisait des romans d’amour connaît un succès mondial. Parmi ses autres œuvres, on peut citer Rendez-vous d’amour dans un pays en guerre (1997), Les Roses d’Atacama (2001) ou encore Dernières nouvelles du Sud (2012).

    En attendant que la médiathèque rouvre ses portes, vous pouvez vous plonger dans l’univers de cet auteur en regardant La Mouette et le chat, disponible sur la Médiathèque numérique et adaptation de son best-seller jeunesse traduit en douze langues,Histoire d’une mouette et du chat qui lui apprit à voler (1996)

    La Mouette et le chat d’Enzo D’Alo (1998)
    Empoisonnée par une nappe de mazout, une mouette confie son œuf au chat Zorba avant d’expirer. Elle lui fait surtout promettre d’en prendre soin jusqu’à son éclosion... et d’apprendre à voler au nouveau-né ! Zorba s’exécute et élève ce "chaton" insolite...

    Retrouvez ce film dans la Médiathèque Numérique

    Sur la Toile, vous pouvez retrouver Luis Sepúlveda et Bernard Giraudeau qui lisent des extraits en espagnol et en français de trois textes de l’écrivain chilien ici et d’autres émissions avec Luis Sepúlveda sur le site de France Culture ici.

    Vous pouvez également réécouter Guillaume Gallienne lire un extrait du roman Le Vieux qui lisait des romans d’amour ici.

    Adios Luis !

  • Voir en ligne : Présentation du service Médiathèque Numérique
  • Poster un commentaire
    - - -

    mercredi 15 avril 2020

    BIBLIOTHÈQUE NUMÉRIQUE : DES ROMANS FAMILIAUX

    BIBLIOTHÈQUE NUMÉRIQUE : DES ROMANS FAMILIAUX

    Famille, je vous « haime » !
    Ce cri de ralliement peut servir de slogan à cette sélection de romans familiaux qui peuvent vous accompagner durant le confinement.

    Souvent autobiographiques ou largement inspirés de la réalité, les romans familiaux explorent les relations parents / enfants, rendent hommage aux pères ou mères disparus, mais peuvent aussi parfois être des règlements de compte.

    Ces titres sont tous disponibles sur notre Bibliothèque numérique.



    Rien ne s’oppose à la nuit de Delphine de Vigan

    Ma famille incarne ce que la joie a de plus bruyant, de plus spectaculaire, l’écho inlassable des morts, et le retentissement du désastre.
    Aujourd’hui je sais aussi qu’elle illustre, comme tant d’autres familles, le pouvoir de destruction du verbe, et celui du silence.

    Un récit sensible et fascinant, qui fait écho aux blessures de chacun...

    A télécharger ici.



    Profession du père de Sorj Chalandon

    "Mon père disait qu’il avait été chanteur, footballeur, professeur de judo, parachutiste, espion, pasteur d’une Église pentecôtiste américaine et conseiller personnel du général de Gaulle jusqu’en 1958. Un jour, il m’a dit que le Général l’avait trahi. Son meilleur ami était devenu son pire ennemi. Alors mon père m’a annoncé qu’il allait tuer de Gaulle. Et il m’a demandé de l’aider.
    Je n’avais pas le choix.
    C’était un ordre.
    J’étais fier.
    Mais j’avais peur aussi…
    À 13 ans, c’est drôlement lourd un pistolet."

    Une écriture puissante pour raconter une enfance volée et trompée.

    A télécharger ici



    Et tu n’es pas revenu de Marceline Loridan-Ivens

    « J’ai vécu puisque tu voulais que je vive. Mais vécu comme je l’ai appris là-bas, en prenant les jours les uns après les autres. Il y en eut de beaux tout de même. T’écrire m’a fait du bien. En te parlant, je ne me console pas. Je détends juste ce qui m’enserre le cœur. Je voudrais fuir l’histoire du monde, du siècle, revenir à la mienne, celle de Shloïme et sa chère petite fille. »

    Un témoignage poignant d’une rare intensité.

    A télécharger ici.



    Les mots qu’on ne me dit pas de Véronique Poulain

    "Salut, bande d’enculés ! ". C’est comme ça que je salue mes parents quand je rentre à la maison. Mes copains me croient jamais quand je leur dis qu’ils sont sourds. Je vais leur prouver que je dis vrai. "Salut, bande d’enculés ! ".
    Et ma mère vient m’embrasser tendrement. Sans tabou, avec un humour corrosif, elle raconte. Son père, sourd-muet. Sa mère, sourde-muette. L’oncle Guy, sourd lui aussi, comme un pot. Le quotidien. Les sorties. Les vacances. Le sexe. D’un écartèlement entre deux mondes, elle fait une richesse. De ce qui aurait pu être un drame, une comédie. D’une famille différente, un livre pas comme les autres.

    Un beau récit plein d’humour et d’amour !

    A télécharger ici.



    La servante du Seigneur de Jean-Louis Fournier

    Ma fille était belle, ma fille était intelligente, ma fille était drôle. Mais elle a rencontré Monseigneur. Il a des bottines qui brillent et des oreilles pointues comme Belzébuth. Il lui a fait rencontrer Jésus. Depuis, ma fille n’est plus la même. Elle veut être sainte. Rose comme un bonbon, bleue comme le ciel.

    Sous un ton toujours drôle, plein d’auto-dérision, Jean-Louis Fournier nous livre un cri de désarroi face à sa fille..

    A télécharger ici.




    Pour utiliser la Bibliothèque numérique, rendez-vous directement ici.

    Vous pouvez ensuite vous connecter avec vos codes si vous en avez déjà, ou bien demander à ce qu’on vous active l’accès en passant par là.

    Plus de choix ?
    Retrouvez les précédentes sélections de livres de la Bibliothèque Numérique sur notre blog Réplik :
    - Voyage littéraire
    - Les coups de cœur de LittéMania
    - Nouveautés
    - Le plein d’imaginaire

    Bonnes lectures !

    Poster un commentaire
    - - -

    | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 16 |