Replik - Reactions culturelles en chaine
Bienvenue sur le blog de l’actualité culturelle de la médiathèque de Meyzieu
Médiathèque de Meyzieu Mixmac
Tags Replik
juin 2020 :

Rien pour ce mois

mai 2020 | juillet 2020

Commentaires des membres de replik

Billets pour « Evénement »

mercredi 14 septembre 2016

JOURNEES EUROPEENNES DU PATRIMOINE : "MEYZIEU DEVOILE SES ARCHIVES"

JOURNEES EUROPEENNES DU PATRIMOINE : "MEYZIEU DEVOILE SES ARCHIVES"

Dans le cadre des Journées Européennes du patrimoine, le service des archives met en scène ses précieux documents et objets du lundi 12 septembre au vendredi 4 novembre 2016 dans l’atrium de l’hôtel de ville.

Découvrez les particularités du parcellaire de Meyzieu de 1701 et les secrets de la vie quotidienne majolane avec le conférencier Guy Milou.

Le samedi 17 septembre :
10h à l’Hôtel de Ville : Visite du service des archives
14h30 à la Maison des associations : conférence "Pourquoi et comment s’intéresser au parcellaire de Meyzieu de 1701 ?"

Conférence « La vie quotidienne à Meyzieu en 1701 » à la Maison des associations
Le samedi 24 septembre à 14h30 et le mercredi 28 septembre à 18h

Mais en fait qu’est ce qu’un parcellaire ?

Le parcellaire de Meyzieu de 1701 est un document fiscal. Comme tel, il était bien utile aux autorités de l’époque pour faire payer l’impôt aux « rentiers de la terre », aux laboureurs, comme aux plus modestes propriétaires. Pour cette raison il recèle une foule d’informations sur la vie quotidienne de nos ancêtres, même si elles ne sont pas toujours faciles à appréhender.

Le travail d’historien de Guy Milou a consisté à les analyser, à les classer, à les cartographier, à les recouper avec celles provenant d’autres sources, afin d’en tirer la substantifique moelle et de pouvoir nous faire le portrait de la petite communauté majolane à l’aube du Siècle des Lumières. Les multiples cartes qu’il a réalisées associent le Meyzieu de 1701 à la ville d’aujourd’hui. Axes de communication, habitat, activités agricoles, valeur des terres, familles implantées sur les différentes parcelles…
Son travail nous permet réellement de pénétrer la vie quotidienne des Majolans à la fin du règne de Louis XIV.

Et qui est Guy Milou ?

Cet agrégé d’histoire est né à Dijon en 1946. Sa carrière, il l’a d’abord consacrée à l’enseignement – que ce soit dans les lycées français de Rabat et de São Paulo ou encore à l’Université de Bourgogne – avant d’exercer les fonctions de proviseur de 1995 à 2011.

Sa passion pour le métier d’historien, il la doit sans doute à son maître médiéviste Robert Foltz, sous la direction duquel il a publié L’évolution du Bailliage de Dijon au XVe siècle. Elle l’animait toujours quand avec ses élèves et avec l’appui de la municipalité des Fourgs dans le Haut Doubs, il créa le musée d’Arts et Traditions Populaires de la ville.

Président de l’association RHEVE, la présentation de l’activité de cette association ne vous avez pas échappé dans le Cap Meyzieu du mois d’avril 2016 (p.23 pour ceux qui l’avaient manqué) : « Un atelier de recherches historiques »

La passion de l’histoire le tenait encore quand il prit sa retraite à Meyzieu et que les archivistes de la cité lui firent découvrir le parcellaire de 1701…

Finalement, il s’est passé plein de choses en 1701...

Alors qu’en janvier Frédéric III de Brandebourg se proclame premier roi de Prusse et se couronne lui-même à Königsberg (ville rebaptisée Kaliningrad après son annexion par les Soviétiques), le mois suivant les troupes françaises chassent les Hollandais des Pays-Bas espagnols.
Mais c’est aussi l’année pendant laquelle le Parlement anglais vote l’Acte d’établissement (Act of Settlement) excluant les catholiques du trône anglais.

Pour approfondir vos connaissances sur le patrimoine et l’Histoire, vous pouvez toujours écouter l’émission d’Emmanuel Laurentin, La Fabrique de l’Histoire sur France culture

Et cela vous permettra aussi d’apprendre à maîtriser la notion de matrimoine...

Poster un commentaire
- - -

mardi 28 juin 2016

RETOUR SUR LA SEMAINE EUROPÉENNE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

RETOUR SUR LA SEMAINE EUROPÉENNE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

Du 30 mai au 4 juin 2016, la Ville de Meyzieu a renouvelé son intérêt pour le développement durable et les pratiques éco-responsables. La Médiathèque vous propose un retour sur cette semaine riche d’échanges et de bonnes pratiques en partenariat avec la Direction de l’Action sociale et le service de Prévention santé de Meyzieu.

Le thème de cette édition « Réduisons l’usage des produits chimiques » s’est imposé comme un véritable fil conducteur des activités organisées sur la semaine.

«  Ma maison, ma santé #1 » le mercredi 1er juin a été l’occasion pour les 6-12 ans de découvrir des jeux éducatifs tels que : les Eco-dominos, le jeu des 7 familles Ecologis sur le Développement Durable avec quizz intégré, le jeu Mikalou protège la planète, des questions-réponses sur la pollution de l’air mais aussi sur la durée de vie des déchets...

« Ma maison, ma santé #2  » samedi 4 juin, échange d’expériences sur la pollution intérieure. Comment repérer les sources de pollution intérieure ? Comment minimiser leurs effets sur ma santé ? Quelles sont les solutions accessibles à tous pour réduire ces pollutions ? Peut-on réellement remplacer les produits chimiques si efficaces par des produits d’entretien faits maison ?

Et parce qu’il ne suffit pas de discuter des bonnes pratiques mais qu’il faut surtout les concrétiser, les participant(e)s ont pu s’offrir un gommage des mains naturel ET fabriquer un produit d’entretien naturel prêt à l’emploi.

Recettes :
Pour le gommage des mains :
- 1 cuillères de gros sel
- 2 à 3 cuillères d’huile d’olive
- 1 goutte d’huile essentielle de votre choix (dans notre cas citron)
Mélanger le tout dans un récipient et appliquer la mixture sur vos mains en massant doucement. Rincer. Résultat époustouflant.

Pour le produit d’entretien (quantité 1,5L.) :
- 1 L. d’eau
- ½ L. de vinaigre blanc
- 20 à 30 gouttes d’huiles essentielles (au choix ou combinées)
Mélanger le tout dans une bouteille vide au préalablement étiquetée par vos soins « Produit ménager ».

Pour finir cette semaine le service des Espaces Verts a permis aux petits et grands de se glisser dans les bottes d’un jardinier en herbe. Au programme : découvertes de la flore, plantations et harmonisation des bacs à fleurs des terrasses de la médiathèque.
Nous vous rappelons que les terrasses sont accessibles à tous pour lire à l’air frais ou au soleil.


Des idées d’ateliers pratiques ? Des envies d’approfondir un thème ? En vue de l’édition 2017 de la Semaine Européenne du Développement Durable n’hésitez pas à nous faire part de vos suggestions !

Poster un commentaire
- - -

jeudi 2 juin 2016

LES A.I.R. A LA MEDIATHEQUE

LES A.I.R. A LA MEDIATHEQUE

Dans le cadre des Assises Internationales du Roman, la médiathèque de Meyzieu, en partenariat avec la médiathèque de Décines, a eu l’immense plaisir de recevoir Christophe Boltanski le mercredi 25 mai à 15h.
Une trentaine de lecteurs ainsi qu’une classe de première du lycée Charlie Chaplin de Décines ont écouté attentivement notre invité.
Christophe Boltanski a lu dans un premier temps un extrait de son roman La Cache puis il s’est prêté au jeu de l’interview mené par une étudiante de l’ENSSIB, Anne-Sophie Lambert.
Cette rencontre s’est ensuite prolongée par une vente de livres et d’une séance de dédicaces.

Biographie de Christophe Boltanski
Journaliste, écrivain et chroniqueur, Christophe Boltanski a notamment été correspondant de guerre durant la guerre du Golfe. En 2007, il devient Grand reporter au Nouvel Observateur. Son premier roman, La Cache, raconte l’histoire du clan fusionnel des Boltanski, soudé autour de l’appartement de la rue de Grenelle à Paris, où les trois générations ont vécu. Dans ce livre, l’auteur dresse une topographie de ce lieu qui lui permet de diffracter l’histoire familiale moteur de toutes les créations.

Retrouvez son roman et son livre-enquête à la médiathèque :

- La Cache
"Nous avions peur. De tout, de rien, des autres, de nous-mêmes. De la petite comme de la grande histoire. Des honnêtes gens qui, selon les circonstances, peuvent se muer en criminels. De la réversibilité des hommes et de la vie. Du pire, car il est toujours sûr. Cette appréhension, ma famille me l’a transmise très tôt, presque à la naissance. "Que se passe-t-il quand on tête au biberon à la fois le génie et les névroses d’une famille pas comme les autres, les Boltanski ? Que se passe-t-il quand un grand-père qui se pensait bien français, mais voilà la guerre qui arrive, doit se cacher des siens, chez lui, en plein Paris, dans un "entre-deux", comme un clandestin ? Quel est l’héritage de la peur, mais aussi de l’excentricité, du talent et de la liberté bohème ? Comment transmet-on le secret familial, le noyau d’ombre qui aurait pu tout engloutir ?.

En version numérique

- Minerais de sang : Les esclaves du monde moderne

Qui connaît la cassitérite ? C’est le principal minerai de l’étain. On le trouve partout, dans nos téléphones portables, nos radios, nos télévisions. Mais à quel prix ? Dans ce livre- enquête, cette traque policière sur plusieurs continents, Christophe Boltanski nous révèle l’origine de ces "minerais de sang". Depuis les mines du Nord-Kivu au Congo, où des gamins africains s’enfoncent sous la terre au péril de leur vie, jusqu’aux tours de la Défense, où des entreprises mondialisées disent tout ignorer du chemin qu’empruntent les minerais, notre reporter-écrivain a suivi le fil hasardeux, dangereux, qui mène de l’ombre de ces esclaves modernes à la lumière de notre consommation quotidienne.

Poster un commentaire
- - -

| 1 | ... | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | ... | 11 |