Replik - Reactions culturelles en chaine
Bienvenue sur le blog de l’actualité culturelle de la médiathèque de Meyzieu
Médiathèque de Meyzieu Cyberunes Mixmac
Tags Replik
Commentaires des membres de replik

Billets pour « Cinéma adulte »

mardi 12 janvier 2021

CINÉMANIA #2 : SEMI-CONFINÉS

CINÉMANIA #2 : SEMI-CONFINÉS

Le nouveau rendez-vous dédié au cinéma à la médiathèque de Meyzieu, en partenariat avec Ciné-Passion, aurait dû présenter sa deuxième séance le 12 janvier 2021.

En raison de la situation sanitaire, CinéMania sera à nouveau hébergé sur le blog Replik afin que les amoureux, et les simples curieux de cinéma, puissent profiter d’un quiz et d’une sélection de films très variés.

Petit rappel utile : la médiathèque de Meyzieu est bien ouverte au public ; aux horaires habituels. Vous pouvez donc venir choisir vos documents dans les secteurs. Seule la consultation sur place des documents n’est plus possible pour le moment. Pour ceux qui le souhaitent nous avons maintenu le prêt à emporter - click and collect pour les anglophones - via ce formulaire.

Place au jeu :

Vous êtes prêts pour le quiz élaboré par Sandrine, de l’association Ciné-Passion ? C’est parti !

La sélection :

En lien avec les films présentés dans le quiz. Seulement trois ne sont pas en dvd à la médiathèque. Suggestion d’achat en cours !

L’actu :

Notre service de vidéo à la demande, Médiathèque Numérique, propose une sélection de films anglais ou de films parlant de l’Angleterre. Une façon de penser à nos voisins qui viennent de quitter l’Union Européenne. Goodbye England...

Les dessous du cinéma :

Vous vous êtes toujours demandé quelles techniques le cinéma pouvait déployer pour filmer de nuit dans une forêt ? Voici une vidéo de la chaîne Cinéastuces, consacrée à un exemple de tournage parmi les chouettes et les arbres.

Bonne semaine et croisons les doigts pour que les salles de cinéma puissent bientôt ouvrir. Soyez prudents et à bientôt.

Karine
et Sandrine

  • Voir en ligne : Lien vers CINÉMANIA #1
  • Poster un commentaire
    - - -

    jeudi 12 novembre 2020

    CINÉMANIA #1 : CONFINÉS

    CINÉMANIA #1 : CONFINÉS

    Le nouveau rendez-vous dédié au cinéma à la médiathèque de Meyzieu, en partenariat avec Ciné-Passion, aurait dû commencer le 3 novembre 2020.
    CinéMania sera dans un premier temps hébergé sur le blog Replik afin que les amoureux, et les simples curieux de cinéma ne soient pas lésés par le confinement qui nous touche tous.

    Alors CinéMania c’est quoi ? Et bien, c’est un moment de partage d’actualités, de sélection sur des genres, des acteurs et réalisateurs mais aussi des jeux pour les adolescents et les adultes. Ce n’est donc pas un ciné-club ni un rendez-vous pour les seuls passionnés et érudits du 7ème art. Cependant, en fonction des personnes qui nous suivront et de leurs attentes, Cinémania pourra prendre d’autres formes.

    Alors, quoi de mieux quand on ne peut pas aller au cinéma, que de (re)voir des classiques et/ou découvrir des films qui nous étaient passés sous le nez ?

    La médiathèque propose un service de vidéo à la demande accessible depuis chez vous. Un large choix de films est proposé par Médiathèque Numérique : classiques et films récents, français et étrangers, séries et documentaires. Si vous êtes abonnés à la médiathèque, il vous suffit demander vos identifiants en remplissant un formulaire en suivant ce lien.

    L’actu :

    En ce moment c’est le mois du film documentaire et Médiathèque Numérique vous propose cette sélection. Certains de ces films sont aussi en DVD à la médiathèque et vous pouvez les demander grâce à notre service de Prêts à emporter en remplissant ce formulaire.

    Place au jeu !

    Je joue avec l’INA (Institut National de l’Audiovisuel) : les moments cultes du festival de Cannes.

    Testez vos connaissances !

    La sélection :

    Le jeu vous a donné envie de revoir les films mentionnés ? Voici les liens vers notre catalogue :

    - La leçon de piano
    - La grande bouffe
    - La vie d’Adèle ou en VOD
    - Les 400 coups ou en VOD
    - La vie est belle, de Roberto Benigni
    - Un documentaire sur la vie de Jayne Mansfield et pour compléter, le roman Jayne Mansfield de Simon Liberati
    - Taxi Driver
    - Sexes, mensonges et vidéo
    - Sous le soleil de Satan, de Maurice Pialat
    - Pulp Fiction



    C’est tout pour cette fois. Le prochain CinéMania déconfiné est prévu le mardi 12 janvier à 19h, sur inscription 15 jours avant auprès de la médiathèque.


    Bon courage à tous pour les prochaines semaines sans salles de cinéma.

    Poster un commentaire
    - - -

    vendredi 2 octobre 2020

    CHRISTOPHER NOLAN : ENTRE MELANGE DES GENRES ET MANIPULATION TEMPORELLE

    CHRISTOPHER NOLAN : ENTRE MELANGE DES GENRES ET MANIPULATION TEMPORELLE

    "Are you watching closely ?"
    "Est-ce que vous regardez attentivement ?"



    C’est sur cette question que débute le film Le Prestige, du réalisateur Christopher Nolan. Et cette interrogation, pourtant simple, pourrait parfaitement résumer la filmographie de notre réalisateur. Avez-vous fait attention à tous les détails ? Êtes-vous sûr de n’avoir pas raté un élément essentiel pour la compréhension de l’intrigue ? Restez vigilant, en alerte, et observez.


    Christopher Nolan est né en 1970. D’un père anglais et d’une mère américaine, il grandit entre Londres et Chicago. Passionné très jeune par le cinéma, il réalise et produit son premier film en 1998, Following, le suiveur. Suivront ensuite Memento, Insomnia, Le Prestige, puis la célèbre trilogie Batman, et les plus récents Inception, Interstellar, Dunkerque et Tenet. Véritable touche à tout, il est à la fois réalisateur, scénariste et producteur. Chacun de ses films est aujourd’hui un succès critique et commercial. Les spectateurs sont toujours au rendez-vous dans les salles, et rarement déçus. Mais revenons sur ce qui fait la "marque" Christopher Nolan.

    Le jeu avec les genres cinématographiques

    Il est impossible de cantonner le réalisateur à un seul genre. Quand Following est un thriller en noir et blanc à petit budget, les Batman sont des films de super-héros à grosse production et touchent un public plus large. Insomnia est un film noir, Dunkerque un film de guerre, tandis que le Prestige mêle historique et fantastique. Inception et Interstellar se classent eux dans les films de science-fiction. Enfin, avec Tenet, Christopher Nolan s’essaie au film d’espionnage à la James Bond.
    Et pourtant, quel que soit le genre qu’il aborde, on reconnaît toujours sa patte.

    Une temporalité bousculée

    Car le cinéma de Christopher Nolan présente souvent un jeu avec le temps. Ainsi dans Memento, le héros perd la mémoire immédiate et doit utiliser des notes et tatouages pour se souvenir et traquer l’assassin de sa femme, le film étant lui-même raconté à rebours. Dans Inception, le temps est modulable, il n’avance pas à la même vitesse dans la réalité et dans le rêve, cinq minutes dans la réalité devenant une heure dans le rêve. Dans Interstellar, le temps peut être modifié selon l’attraction d’un trou noir. Dunkerque décrit un événement selon trois lignes temporelles différentes, le tout amplifié par un très fort suspense. Enfin, dans Tenet, le temps peut carrément s’inverser, et les protagonistes choisir d’avancer vers le passé au lieu du futur.
    Le temps est rarement linéaire dans ces films. Christopher Nolan aime créer des univers alternatifs et repousse l’imaginaire à ses limites. Ses scénarios complexes, véritables labyrinthes narratifs, jouent avec l’intelligence du spectateur.

    Aperçu de son œuvre (disponible à la bibliothèque)

    La trilogie Batman : Batman begins (2005), The Dark Knight (2008) et The Dark Knight Rises (2012)
    Christopher Nolan remonte aux origines du personnage de Batman, de son enfance et sa peur des chauves-souris à la création du héros légendaire et son combat contre Ra’s al Ghul et le Joker. On suit un Bruce Wayne plus sombre et torturé que dans ses versions précédentes.




    Inception (2010)
    Ce film explore la relation entre rêve et mémoire. L’objectif des protagonistes est d’implanter une idée au plus profond du subconscient d’un individu, pour que cette idée devienne souvenir. C’est une véritable course contre la montre qui s’opère, avec une succession de rêves dans le rêve, si bien que le spectateur en vient à se demander : avons-nous la preuve que nous sommes bien dans la réalité ?


    Interstellar (2015)
    Cette quête spatiale et temporelle s’ouvre sur une Terre exsangue, aride, balayée par la sécheresse. Il ne s’agit ici plus de sauver la planète, il est trop tard pour ça, mais de la quitter pour sauver l’espèce humaine. Un ancien pilote et ingénieur est donc contacté par la NASA pour partir en mission et trouver une nouvelle planète habitable aux confins de l’univers.


    Dunkerque (2017)
    Le spectateur assiste dans ce film à l’opération Dynamo, qui consista en mai 1940 à évacuer de Dunkerque environ 300 000 soldats alliés encerclés par les troupes allemandes. L’histoire est racontée selon trois points de vues en lien avec trois éléments naturels. La terre, d’abord, avec un jeune soldat bloqué pendant une semaine sur la plage. La mer, ensuite, où l’on suit sur une journée un petit voilier allant sauver des combattants. L’air, enfin, avec une heure dans un Spitfire de la Royal Air Force. Le spectateur est tenu en haleine par un sentiment de danger permanent, accentué par la quasi absence de dialogue et de musique.

    Actuellement au cinéma (et bientôt à la bibliothèque)

    Tenet (2020)
    La troisième guerre mondiale sera une guerre temporelle. Le héros s’engage donc dans une véritable course contre la montre, au scénario millimétré, pour déjouer les plans de l’ennemi, qui n’est autre que le futur. Avec ce film, Christopher Nolan invente une manière d’inverser l’entropie des objets et des hommes, en jouant avec les lois de la physique et de la temporalité, et propose à son spectateur de ne pas considérer le temps de manière linéaire.




    Christopher Nolan, grâce à ses scénarios complexes et aux interrogations que soulèvent ses films, est perçu comme l’un des grands réalisateurs de notre siècle. Certainement parce qu’il est impossible de rester passif face à ses films : Ils nous percutent, nous forcent à réfléchir et surtout à échanger. Des films auxquels on revient encore et encore...

    Mélanie

    Poster un commentaire
    - - -

    | 1 | 2 | 3 | 4 |