Replik - Reactions culturelles en chaine
Bienvenue sur le blog de l’actualité culturelle de la médiathèque de Meyzieu
Médiathèque de Meyzieu Cyberunes Mixmac
Tags Replik

samedi 8 novembre 2014

ROMAN : L’OCEAN AU BOUT DU CHEMIN

ROMAN : L'OCEAN AU BOUT DU CHEMIN

Parmi les romans édités lors de la rentrée littéraire 2014, découvrez notre coup de cœur pour le dernier roman de Neil Gaiman, "L’océan au bout du chemin", où l’on retrouve tout le talent de conteur de cet immense auteur...

En Angleterre, dans le Sussex, un homme (le narrateur) revient sur les terres de son enfance pour enterrer un proche. Lors des funérailles, il s’éclipse pour rechercher la ferme où, à l’âge de 7 ans, il avait fait connaissance avec Lettie Hempstock. Il retrouve bientôt cette ferme et la mare aux canards placée juste derrière. La contemplation de cette dernière va lui faire se remémorer cette période si particulière de son enfance...

A l’époque, quand il avait 7 ans donc, ses parents louaient une de leurs chambres à un homme, retrouvé mort dans une voiture quelque temps plus tard.
Ce tragique événement sera le point de départ de toute une série de comportements étranges de la part des adultes du coin. Des disputes éclatent soudainement et l’argent se met à couler à flot. Le roman bascule alors dans un univers fantastique et inquiétant...
Lettie Hempstock, la jeune fille de la ferme, décide de régler la situation en se rendant dans une sorte de monde parallèle occupé par un être fantastique puissant. Elle entraîne avec elle le jeune garçon de 7 ans. Ils y vivent une aventure qui pourrait avoir des conséquences dévastatrices sur le monde tel que nous le connaissons …

Neil Gaiman livre ici un univers de cauchemar, assez proche de « Coraline ». Les adultes, et notamment les parents du jeune narrateur, n’écoutent pas les enfants et se laissent manipuler par les puissances maléfiques, impuissants face à des situations extraordinaires. Le lecteur retient son souffle tout au long du récit et le final est particulièrement réussi.

Extrait (p. 140) :

« En grandissant, je fondais beaucoup ma conduite sur les livres. Ils m’enseignaient l’essentiel de ce que je savais sur le comportement des gens, sur l’attitude à avoir. Ils me servaient de professeurs et de conseillers. Dans les livres, les garçons grimpaient dans les arbres ; donc, je grimpais dans les arbres, parfois très haut, toujours avec la peur de tomber. »

L’Océan au bout du chemin, écrit par Neil Gaiman et édité Au Diable Vauvert (octobre 2014). - 20 €
A retrouver à la médiathèque de Meyzieu

 

Poster un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)