Mixmac - Le mur des sons actuels
Bienvenue sur le blog des musiques actuelles de la médiathèque de Meyzieu
Médiathèque de Meyzieu Replik Cyberunes
Tags Mixmac
Commentaires des membres de Mixmac

mercredi 15 décembre 2021

KULTISSIME : ROD ANTON & THE LIGERIANS

KULTISSIME : ROD ANTON & THE LIGERIANS

Premier album en 2012 pour Rod Anton & the Ligerians avec "Reasonin" qui faisait rentrer cette formation directement dans la cour des grands du reggae, puisque cet Orléanais d’origine portugaise avait tout de suite réussi à inviter des grands noms jamaïcains comme Max Roméo et The Congos.

Rod Anton est accompagné par The Ligerians, un backing band composé de 5 membres - 2 guitaristes, 1 batteur, 1 bassiste et 1 clavier - rencontré en 2009 et qui développe habituellement son travail sur la création et l’arrangement de riddims originaux.

Leur très bon mélange de roots et de riddims reggae modernes - sans oublier parfois des influences soul - en font une des meilleures formations françaises du genre, dans la plus pure tradition des groupes des années 70 comme les Wailers ou encore The Abyssinians.

Rod Anton chante essentiellement ici en anglais mais aussi en portugais et - plus étonnant - en patois jamaïcain qu’il a appris en Autriche auprès d’immigrés de ce pays. A noter que cet album avait été enregistré entre Tours, la Jamaïque et l’île de Saint-Croix.

Cet album a par la suite été ré-enregistré en version dub comme c’est souvent la coutume dans le milieu reggae.
En 2014, la formation a publié un excellent second opus intitulé "wevolution" qui reste dans la même optique reggae roots.

Poster un commentaire
- - -

mercredi 1er décembre 2021

KULTISSIME : KEATON HENSON

KULTISSIME : KEATON HENSON

Fan de Jeff Buckley ? Attention, voici la relève !
MixMac avait eu en 2012 un énorme coup de cœur pour Keaton Henson, jeune Anglais alors âgé de 24 ans proposant une folk épurée qui vous donnait tout de suite des frissons.

Ce frêle Londonien à la barbe longue, que l’on imagine habité, sombre, fragile et solitaire, nous faisait beaucoup penser à James Vincent McMorrow, mais aussi parfois à William Fitzsimmons ou à Bon Iver.
Essentiellement composées de titres guitare/voix, ses sublimes ballades murmurées sont idéales en cette période automnale.

Keaton Henson avait déjà sorti deux albums, "Dear", autoproduit en 2010 et réédité en France en 2012, puis "Birthdays" paru en 2013, enregistré en Californie et produit par Joe Chiccarelli qui avait déjà travaillé pour The White Stripes, The Strokes ou encore The Shins. C’était l’un des plus beaux albums de 2013 pour nous !

En écoute, voici le titre "To your health" sur lequel nous avions carrément craqué, il ne figurait malheureusement pas sur ses deux albums mais était extrait d’un EP intitulé "The lucky". Nous vous laissons apprécier cette très belle vidéo.

Poster un commentaire
- - -

mercredi 17 novembre 2021

KULTISSIME : MAX ROMEO

KULTISSIME : MAX ROMEO

De son vrai nom Max Smith, Max Romeo est un artiste jamaïcain âgé aujourd’hui de 65 ans et une grosse référence en matière de roots reggae au même titre que Bob Marley ou Burning Spear. Au départ chanteur-lover pour dames, il choisit son pseudo en référence à... Roméo et Juliette ! Son premier gros hit fut d’ailleurs le titre "Wet dream" en 1969 qui était une chanson coquine.
Avec sa conversion au rastafarisme en 1971, ses textes deviendront plus engagés mais le chanteur gardera tout de même son nom de scène.

C’est en 1976 avec son quatrième album "War ina Babylon" et la chanson du même titre que sa renommée internationale arriva enfin. Pour arriver à un son si excellent, Max Romeo s’acquoquina à l’un des plus grands producteur de reggae, le génial Lee Scratch Perry.
La "Guerre à Babylon" fait ici référence à la conjoncture jamaïcaine de l’époque puisque le pays était alors dans un quasi état de guerre civile, avec beaucoup de violences.
Pour la petite histoire, Max Romeo ne toucha quasiment pas un penny pour cette chanson, alors qu’il en est l’auteur, suite à un conflit avec sa maison de disque Island Records. Ceci est malheureusement une chose presque commune pour bon nombre de vieux artistes jamaïcains. C’est peut-être aussi pour cela que notre homme tourne toujours, ainsi nous avons eu le privilège de le voir il y a quelques années au Rail Théâtre de Lyon pour notre plus grand bonheur...

  • Voir en ligne : Réserver ce CD
  • Poster un commentaire
    - - -

    | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 60 |