Mixmac - Le mur des sons actuels
Bienvenue sur le blog des musiques actuelles de la médiathèque de Meyzieu
Médiathèque de Meyzieu Replik
Tags Mixmac
Commentaires des membres de Mixmac

mercredi 22 janvier 2020

KULTISSIME : BIRDY NAM NAM

KULTISSIME : BIRDY NAM NAM

Elus champions du monde des DJ en 2002 - si si, ça existe ! - les 4 parisiens de Birdy Nam Nam ont publié en 2011 leur troisième et meilleur album intitulé Defiant Order dont est extraite la bombe techno Big City Knights.

Le groupe pratique une technique appelée le turntablism où chacun des membres utilise une platine de disques vinyles tel un instrument en manipulant des samples tirés d’albums variés. Cette technique a depuis été popularisée en France par les C2C qui ont d’ailleurs réussi à rafler un bon nombre de Victoires de la Musique en 2013.

Birdy Nam Nam est composé de Crazy B, ancien du groupe Alliance Ethnik, DJ Need, Little Mike et enfin DJ Pone qui avait officié auparavant au sein du collectif TTC et surtout dans l’excellent groupe rap & punk Svinkels. Notons que ce dernier est aussi la moitié du duo Sarh qui nous avait émerveillé en 2014 avec son premier album éponyme sous influence electro-pop & cold-wave.

En plus des sonorités electro et techno assez évidentes du combo, il se tourne pas mal sur ses productions vers le hip-hop mais aussi parfois vers le rock, le jazz et le groove.
Participant chacun de leurs côtés à divers projets, les Birdy Nam Nam n’ont depuis publié qu’un seul autre album, en 2016, intitulé Dance or Die.

  • Voir en ligne : Réserver ce CD
  • Poster un commentaire
    - - -

    mercredi 8 janvier 2020

    KULTISSIME : FIDLAR

    KULTISSIME : FIDLAR

    En 2013, nous pouvions faire ressurgir notre côté ado crétin en écoutant le premier album des quatre sales gosses de Fidlar et leur punk garage tout droit venu de Los Angeles !

    FIDLAR est l’acronyme de "F*** It Dog Life’s A Risk", expression utilisée par les skateurs californiens avant de faire une chose stupide et dangereuse, en gros il faut savoir prendre des risques quoi.
    On voyait tout de suite qu’ils avaient baigné dans la culture skate avec leur premier album éponyme et leurs textes basés sur les filles, les potes et le quotidien.

    Plein d’énergie, bruyant, leur rock était simple et sincère, il n’y avait pas plus de quatre accords par chansons et les 14 titres étaient bouclés en seulement 38 minutes.
    Leur son était proche de celui d’autres californiens, NOFX, mais les Ramones aussi n’étaient pas loin, d’ailleurs il y avait une reprise du groupe new-yorkais sur l’album, une petite touche du regretté Jay Reatard pointait son nez parfois aussi sur certains titres.

    Le combo s’est depuis pas mal assagit en publiant deux autres opus plus calmes, dans une orientation plus pop & rock, notamment le dernier Almost Free paru en 2019.

    Pour préserver vos oreilles chastes, on vous met en écoute le morceau qui était sûrement le plus cool, le plus pop de l’album, No Waves.

    Poster un commentaire
    - - -

    mardi 31 décembre 2019

    KULTISSIME : PUBLIC ENEMY

    KULTISSIME : PUBLIC ENEMY

    Public Enemy est un groupe incontournable du rap américain qui a su influencer des tas d’autres groupes U.S mais aussi français comme NTM et Assassin.
    Formé à Long Island, New-York, en 1982 autour des deux chanteurs Chuck D et Flavor Flav accompagnés aux platines à l’époque par Terminator X, le groupe est avant tout connu pour ses prises de positions politiques radicales. Le logo du groupe, par exemple, représente un jeune noir dans le viseur d’un policier, les choses n’ont finalement et malheureusement pas beaucoup changées aux Etats-Unis depuis...

    Leur plus gros hit, Fight the Power, est sortit en 1990 sur leur troisième album, Fear of a Black Planet. Le clip mémorable de cette chanson - dont nous vous proposons aujourd’hui la version longue - a été à l’époque réalisé par un jeune cinéaste qui venait tout juste d’avoir son premier succès au cinéma avec le film Do the Right Thing : Spike Lee. Public Enemy parcourt les rues de Brooklyn au milieu d’une foule de jeunes afro-américains brandissant des pancartes. En fait cette vidéo était une version moderne de la marche sur Washington organisée par Martin Luther King en 1963.
    On retrouve notamment deux samples dans ce titre : Funky President de James Brown et Planet Rock d’un des précurseurs du rap, Afrika Bambaata.

    Même s’ils seront peu à peu marginalisés durant les années 90 avec le gangsta rap venu essentiellement de la côte ouest - NWA ou encore Snoop Dogg - et ses paroles souvent violentes sur la vie des ghettos, les Public Enemy ont beaucoup influencé toute une génération de rappeurs dits "conscients" comme De La Soul, KRS One ou encore A Tribe Called Quest.

  • Voir en ligne : Réserver ce CD
  • Poster un commentaire
    Voir les 1 commentaires
    - - -

    | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 62 |