Mixmac - Le mur des sons actuels
Bienvenue sur le blog des musiques actuelles de la médiathèque de Meyzieu
Médiathèque de Meyzieu Replik
Tags Mixmac
Commentaires des membres de Mixmac

jeudi 22 février 2018

KULTISSIME : BILL WITHERS

KULTISSIME : BILL WITHERS

Nous avons tous un jour ou l’autre fredonné cet air très connu repris de tous les côtés - Sting, Horace Andy ou Michael Jackson - et ultra samplé par tout un tas d’artistes hip-hop.
Mais qui en est l’auteur-compositeur-interprète ?

Cette magnifique chanson est le tubissime Ain’t no Sunshine de Bill Withers, un des plus grands artiste soul américain.
Extrait de l’album Just as I am produit à l’époque par Booker T. Jones, légendaire musicien du label Stax, ce hit de 1971 fut son premier grand succès qui en fit du jour au lendemain une grande star de la musique soul.
Excellent compositeur, sa soul-folk très douce et remarquablement accompagnée par sa voix unique qui vous donne tout de suite des frissons est une musique idéale pour la détente.
Actif durant les années 1970 jusqu’au milieu des années 80, Bill Withers a depuis peu à peu disparu de la circulation. Il a tout de même produit en tout 9 albums studio.

Poster un commentaire
- - -

jeudi 1er février 2018

KULTISSIME : SWEET SMOKE

KULTISSIME : SWEET SMOKE

Groupe de rock psychédélique par excellence, Sweet Smoke a été créé en 1967 à New-York.
Nous avons affaire ici à un groupe hallucinant, méconnu mais culte, qui a réussi à l’époque à mélanger du rock psychédélique avec du blues, de la musique cubaine, du funk et même du jazz, le tout avec pleins d’improvisations instrumentales : il faut que vous écoutiez absolument le titre "Silly Sally" sur lequel ils arrivent très facilement à caser un magnifique solo de batterie...

Nous vous proposons ici le titre "Baby night" extrait de leur premier album "Just a poke" paru en 1970, un merveilleux morceau long de 16 minutes. Cet opus fut enregistré en Allemagne car ces messieurs ont eu beaucoup de soucis pour enregistrer aux U.S.A.
En seulement deux morceaux, ils nous offrent une tonne de rythmes, d’ambiances. Ce disque pourrait tourner à l’infini sans vous lasser.
Notons le côté très "psyché" de la pochette de cette galette dont vous pouvez voir ici une partie.

Sweet Smoke était en fait une bande de hippies qui n’a jamais réussie à percer dans son propre pays du fait de son image trop "flower-power". D’où l’exil Outre-Rhin où ils vécurent dans une communauté.
Leur leader, Michael Paris, était en fait le flûtiste du combo. Le groupe utilisait beaucoup d’instruments assez originaux dans le milieu du rock comme la flûte donc ou encore le sitar.
Groupe de scène avant tout, Sweet Smoke était réputé pour proposer de superbes performances live et de très longs morceaux improvisés.
De son nom complet Sweet Smoke of the Happy Plant Painfull, le groupe se sépare en 1974 après seulement deux albums studio plus un live.

  • Voir en ligne : Réserver ce CD
  • Poster un commentaire
    - - -

    mercredi 17 janvier 2018

    KULTISSIME : THE RAMONES

    KULTISSIME : THE RAMONES

    Groupe emblématique et même précurseur du punk américain, The Ramones est fondé en 1974 à New-York par quatre fans des Stooges d’Iggy Pop et des New-York Dolls qui prendront très vite des pseudos avec comme nom de famille "Ramone" en hommage à Paul McCartney. Ce dernier avait en effet lui aussi ce nom d’emprunt à ses débuts.
    Le chanteur, Joey Ramone, est souvent surnommé "the father of punk", c’est dire son statut dans ce mouvement. Trois membres fondateurs du groupe, dont Joey, sont décédés entre 2001 et 2004.

    "Blitzkrieg bop" est le premier titre du premier album éponyme du combo, il contient dans son refrain la phrase emblématique des Ramones : "Hey ! Ho ! let’s go !".
    Leurs chansons punk ont été énormément reprisent par un tas d’artistes, de Bruce Springsteen à U2 en passant par des groupes plus catalogués "punk" comme The Offspring ou Green Day.
    Les new-yorkais ont aussi eu une grosse influence sur la scène punk britannique tout juste naissante. Ainsi, en juillet 1976, ils vont effectuer une petite tournée en Angleterre où ils rencontreront des groupes comme The Clash et The Sex Pistols et aideront à galvaniser ce mouvement en plein essor.
    Leur look était assez minimaliste et négligé : cheveux longs à la différence des anglais, blousons en cuir et jeans déchirés.
    The Ramones se sont séparés en 1996 après avoir publié une dizaine d’albums et quelques changements de personnel.

  • Voir en ligne : Réserver ce CD
  • Poster un commentaire
    Voir les 1 commentaires
    - - -

    | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 55 |