Mixmac - Le mur des sons actuels
Bienvenue sur le blog des musiques actuelles de la médiathèque de Meyzieu
Médiathèque de Meyzieu Replik
Tags Mixmac
Commentaires des membres de Mixmac

jeudi 8 février 2018

KRONIK : BICEP

KRONIK : BICEP

Premier album pour Bicep produit par le prestigieux label indépendant anglais Ninja Tune créé par des membres de Coldcut et sur lequel on peut retrouver Bonobo, Roots Manuva, Mr Scruff, Romare ou encore Machinedrum.

Bicep est un duo irlandais installé à Londres depuis peu, composé d’Andrew Ferguson et de Matthew McBriar, qui viennent de Belfast en Ulster. Les deux acolytes se sont connus tout petit dans un club de rugby à l’âge de 8 ans mais ils ont commencé à travailler ensemble à distance, une fois étudiants et séparés par quelques milliers de kilomètres, magie d’internet...
ils ont été propulsés au départ sur le devant de la scène par le succès de leur blog FeelMyBicep sur lequel ils postaient des mix techno.

Cet album, éponyme, propose une musique electro difficilement classable : house ? trance ? garage ? electronica ?
en fait Bicep pioche dans pleins de styles différents de ces trente dernières années, les deux artistes sont notamment beaucoup inspirés par les musiques des raves des années 90. On passe ainsi de morceaux aux accents techno 90’s à des productions beaucoup plus house, plus synthétiques, avec des mélodies simples et hypnotiques.
L’ensemble des titres est dynamique mais on peut aussi retrouver des ambiances plus mélancoliques, avec des atmosphères harmonieuses et planantes.

Bicep est le groupe d’electro à découvrir de toute urgence si ce n’est pas encore fait...

  • Voir en ligne : Réserver ce CD
  • Poster un commentaire
    - - -

    jeudi 11 janvier 2018

    KRONIK : OMAR SOULEYMAN

    KRONIK : OMAR SOULEYMAN

    Oyez, Oyez ! Place au roi de l’electro arabe avec Monsieur Omar Souleyman !

    Originaire de la ville d’Hassaké au nord-est de la Syrie, tout proche des frontières irakiennes et turques, cet artiste issu du monde arabe est aujourd’hui l’un des plus populaires sur la scène internationale actuelle.

    Omar Souleyman, âgé d’une cinquantaine d’années, a débuté sa carrière comme chanteur de mariage, il mélange désormais de la musique arabe, notamment le chaâbi syrien, une musique festive et populaire au Moyen-Orient, avec de la disco et de l’electro. Ainsi, il modernise cet art traditionnel en remplaçant par exemple les instruments originaux par des synthétiseurs et des boîtes à rythmes.

    Désormais réfugié en Turquie, le chanteur vient de sortir son nouvel album, To Syria, With Love, publié sur le nouveau label du producteur Diplo.
    On reconnait tout de suite la pâte du maître, avec ses délires psychédéliques, ses rythmes saccadés et les sons de oud saturés. Les mélodies sont ici agressives et exubérantes.
    Cette musique vous met très vite en transe, d’où son attrait par les amateurs de musique electro. Omar Souleyman est ainsi devenu le chouchou des programmateurs de festivals techno dans lesquels il est souvent à l’affiche, comme par exemple en 2017 aux Nuits Sonores à Lyon.

    Niveau look, notre homme ne passe pas inaperçu, il est toujours habillé d’une dishdasha, la robe traditionnelle pour les hommes, et ne sort jamais sans ses lunettes noires de rockeur et son keffieh rouge...

    Entre modernité et tradition, Omar Souleyman nous fait voyager dans un Moyen-Orient festif.

  • Voir en ligne : Réserver ce CD
  • Poster un commentaire
    - - -

    samedi 30 décembre 2017

    KRONIK : L’ENTOURLOOP

    KRONIK : L'ENTOURLOOP

    Nous avions beaucoup écouté et aimé en 2015 le premier album de L’Entourloop, Chickens in your Town, notamment grâce au super single Dreader Than Dread chanté par le jamaïcain Skarra Mucci.

    Le collectif stéphanois, mené par Sir James et King Johnny, revient avec un second opus intitulé Le Savoir Faire, toujours distribué par le label X-Ray Production qui accompagne la crème du reggae hexagonal avec par exemple Biga*Ranx et ManuDigital.
    Les deux beatmakers mélangent toujours aussi bien reggae et hip-hop, en pratiquant abondamment le scratch. L’Entourloop nous prouve ici son savoir faire sans concessions, le groupe nous régale en proposant à chaque titre un contenu différent, alternant entre les styles que les deux leaders affectionnent : dancehall, dub, drum’n’bass, swing, dubstep, etc.
    Notons aussi ça et là les délicieuses petites interludes bricolées à partir de dialogues de films qui donnent une touche amusante à la galette.

    Le nombre d’invités est tout aussi impressionnant, on peut en effet retrouver par exemple Marina P, Biga*Ranx, Tippa Irie, Soom T, Panda Dub, Rodney P, etc.
    Ce nouvel album est à classer tout près de vos CD de Chinese Man ou du Peuple de l’Herbe, d’ailleurs les lyonnais sont représentés ici par leur ancien trompettiste, N’Zeng.

    Saint Etienne est décidément devenue la capitale hexagonale du reggae. Désormais trône aux côtés de Dub Inc, Datune, Jah Gaïa, Brain Damage et consorts le collectif L’Entourloop !

  • Voir en ligne : Réserver ce CD
  • Poster un commentaire
    - - -

    | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 34 |