Replik - Reactions culturelles en chaine
Bienvenue sur le blog de l’actualité culturelle de la médiathèque de Meyzieu
Médiathèque de Meyzieu Mixmac
Tags Replik
Commentaires des membres de replik

Billets parus le vendredi 17 janvier 2020

LA POULE, UN ANIMAL DE COMPAGNIE FACILE A VIVRE ! ET PAS COMME LES AUTRES !

LA POULE, UN ANIMAL DE COMPAGNIE FACILE A VIVRE ! ET PAS COMME LES AUTRES !

Une poule sur un mur…qui picore ! eh oui, un couple de poules peut ingurgiter 150 kilos de déchets alimentaires par an, comme on peut le voir dans le livre "élever les poules c’est facile".










Elle mange (presque) tout, et surtout ce que nous ne mangeons pas : épluchures, légumes abîmés, gras du jambon et de la viande, restes de plats cuisinés, peau des crevettes ou même coquilles d’huîtres… Une alimentation à compléter par une simple poignée quotidienne de céréales. Elles sont plus économiques qu’un recyclage industriel des déchets. Avec deux poules dans son jardin, une famille de 4 personnes peut réduire d’un tiers le volume de ses déchets. Deux poules, car il est déconseillé de n’adopter qu’une poule : très sociable, la poulette aime avoir de la compagnie
Trois poules produisent environ 50 kilos de fumier par an. Pour épandre cette masse une fois compostée, il est nécessaire d’avoir un jardin de 20 m². Ou un voisin ou un jardin partagé à proximité, à qui donner ce compost.

Pour ceux qui ne possèdent pas de jardin, le jardin collectif a beaucoup d’avantages : on partage certes les œufs pondus par les poules, mais aussi les tâches liées à l’entretien, comme vous pouvez le voir dans le livre Ma petite basse-cour bio.




Pourquoi ne pas proposer ce projet aux écoles et/ou aux maisons de retraite ? En effet, dans plusieurs communes, des poules ont été installées dans des maisons de retraite ou des écoles, où elles recyclent les restes des cantines. Des dizaines, voire des centaines de communes ont organisé des « opérations poules ». Pour ces villes, ces poules sont synonymes de dizaines de tonnes de déchets en moins à collecter et traiter chaque année. Un bénéfice à la fois écologique et économique, ce qui a un impact bénéfique pour la planète à l’heure où l’écologie est un sujet important de la société. On peut même facilement construire soi-même son poulailler, comme l’explique le livre La petite encyclopédie de la poule.








Une poule peut produire entre 150 et 300 œufs par an, rien que ça ! Un couple de poules peut donc couvrir la consommation en œufs frais d’une famille de quatre personnes. Vous pouvez trouver pleins d’idées recettes dans le livre Je cuisine les œufs.












Les fientes peuvent elles aussi être utilisées comme engrais naturel pour vos plantes ou votre potager, comme on le voit par exemple dans Le guide de la terre vivante et de l’autonomie au jardin.

En plus, les poules adorent les limaces, vers et autres insectes nuisibles. Elles jouent le rôle d’un puissant insecticide naturel et écologique en mangeant les insectes à tous leurs stades de croissance, de leur stade d’œuf à leur stade adulte. Les coquilles d’œuf repoussent les fourmis et les pucerons. Enfin, les poules permettent d’éloigner les petits serpents.

Outre leur rôle dans le recyclage des déchets, les poules font aussi d’excellents animaux de compagnie et vous aurez l’embarras du choix roux blanche noire à plumes ébouriffées ou lisse ou bien naines. Très sociables, elles aiment vivre en groupe. Elles sont très affectueuses et fidèles et raviront donc petits et grands !

D’ailleurs pour les plus petits, vous trouverez aussi à la médiathèque des histoires de poules :
- Premiers romans Les p’tites poules
- Premier documentaire La poule
- DVD C’est pas sorcier à plumes, à poils, des animaux bien élevés !








N’hésitez pas à venir emprunter ou consulter tous ces documents à la médiathèque !

(Jacqueline )

Poster un commentaire
- - -