Replik - Reactions culturelles en chaine
Bienvenue sur le blog de l’actualité culturelle de la médiathèque de Meyzieu
Médiathèque de Meyzieu Mixmac
Tags Replik

Billets pour « Littérature »

jeudi 19 décembre 2019

ORGUEIL ET PRÉJUGÉS

ORGUEIL ET PRÉJUGÉS

Il peut parfois être intéressant de redécouvrir certains classiques. Qu’il s’agisse d’un roman, d’un film ou d’une chanson, certaines œuvres font partie intégrante de notre culture. Mais quand ledit roman ne compte pas moins de 500 pages, notre motivation peut facilement être mise à mal. Alors laissez-vous embarquer et plongez avec nous dans une nouvelle lecture d’ Orgueil et Préjugés  !

Rédigé entre 1796 et 1797 sous le titre de First Impressions, le roman sera finalement édité des années plus tard, en janvier 1813. Bien que son succès soit immédiat, Jane Austen ne peut tirer aucune notoriété de tout cela. En effet, le roman est publié sans mention de son nom. Faisant partie de la « bonne société » elle ne peut revendiquer le statut d’écrivain.
Sous couvert de ses personnages, Jane Austen dépeint fidèlement la société anglaise du 18e siècle et raconte les problèmes auxquels sont confrontées les jeunes femmes de la petite noblesse campagnarde. C’est aussi pour cela que les thèmes de l’argent et du mariage sont autant présents dans son roman.

Devenu un grand classique de la littérature anglaise, Orgueil et Préjugés est à l’origine d’une multitude d’adaptations tant dans le genre que dans le support ! Film, série, Web-série, comédie musicale, bande dessinée, roman illustré, manga, roman inspiré, roman hommage…
Alors pour ceux qui sont effrayés par les 500 pages de ce chef-d’œuvre classique, permettez-nous de vous proposer quelques alternatives, parfois fidèles, parfois décalées, parfois grandioses. Nous espérons qu’elles vous feront (re)découvrir ce roman magistral, qui malgré son âge avancé de 207 ans trouve toujours sa place dans l’actualité de notre société.

Films

Orgueil et préjugés de Joe Wright.

Adaptation plutôt fidèle du roman de Jane Austen, le film de Joe Wright nous promène dans une campagne anglaise bucolique, rustique et romantique, le tout porté par une bande originale du compositeur italien Dario Marianelli.





Orgueil et préjugés et Zombies de Burr Steers

Adapté en 2016 du roman du même nom, les héroïnes de Jane Austen doivent cette fois-ci faire face à une mystérieuse épidémie entraînant une invasion de zombies...





Séries

Orgueil et préjugés , mini série de la BBC

Série devenue culte au Royaume Uni, elle est à travers ses 6 épisodes de 50 minutes, une adaptation fidèle et réussi. Elle est aussi une occasion de retrouver Colin Firth sous les traits de Mr Darcy...





Pemberley , mini série de la BBC

Adaptée du Roman de P. D. James, La Mort s’invite à Pemberley, nous retrouvons Miss Elisabeth Bennet et son mari Mr Darcy, 6 ans après les événements d’Orgueil et Préjugés. À la veille du bal d’automne, un drame contraint les Darcy à recevoir sous leur toit la jeune sœur d’Elizabeth et son mari, que leurs frasques passées ont rendu indésirables à Pemberley. Avec eux s’invitent la mort, la suspicion et la résurgence de rancunes anciennes.

Web-Serie

The Lizzie Bennet Diaries ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Transposition moderne du roman de Jane Austen, il s’agit ici d’un blog vidéo où Lizzie Bennet raconte son quotidien au moment même où deux jeunes riches célibataires s’installent dans le voisinage.





Livres

Orgueil et Préjugés illustré par Margaux Motin

Mme Bennet a cinq filles et compte bien les marier toutes, ce qui n’est pas une tâche facile dans l’Angleterre du début du XIXe siècle. Non que les demoiselles Bennet soient laides, mais elles n’ont pas de fortune. Et cinq maris riches, ce n’est pas si facile à trouver. Surtout quand les filles en question s’en mêlent ; elles qui ont des préjugés éprouvent des sentiments et n’agissent pas forcément toujours pour trouver "un bon parti".



Orgueil et préjugé et zombies de Seth Grahame-Smith

Dans cette version azimutée d’Orgueil et préjugés, une terrible calamité s’est abattue sur l’Angleterre : les morts se sont réveillés et en veulent terriblement aux vivants. Non contentes de trouver un mari, les demoiselles Bennet doivent se défendre contre les zombies, autrement dit les "innommables" ; entre deux tasses de thé chez le châtelain voisin, elles sortent leurs dagues et massacrent allègrement les suppôts de Satan.



La mort s’invite à Pemberley de P. D. James

Rien ne semble devoir troubler l’existence ordonnée et protégée de Pemberley, le domaine ancestral de la famille Darcy, ni perturber le bonheur conjugal de la maitresse des lieux, Elizabeth Darcy. Mais cette félicité se trouve soudain menacée lorsque, à la veille du bal d’automne, un drame contraint les Darcy à recevoir sous leur toit la jeune sœur d’Elizabeth et son mari, que leurs frasques passées ont rendu indésirables à Pemberley.



Le musée imaginaire de Jane Austen de Nathalie Novi et Fabrice Colin

Dans le domaine de Pemberley, un musée imaginaire dédié à Jane Austen ouvre pour la première fois ses portes… Les visiteurs, venus de pays et d’époques différentes, se pressent dans la première salle où ils sont accueillis par Elisabeth Bennett, l’héroïne du roman Orgueil et Préjugés. Elle va les guider à travers les pièces du musée...
La talentueuse artiste Nathalie Novi livre sa vision personnelle de l’univers de Jane Austen à travers une succession de tableaux d’une saisissante beauté. Les textes passionnants de Fabrice Colin nous invitent aussi à nous (re)plonger dans l’œuvre de l’écrivain.





Le journal de Bridget Jones de Helen Fielding

Bridget Jones, célibataire, la trentaine, a deux ambitions dans la vie : perdre du poids et trouver le grand amour. Tandis que ses amis ne cessent de lui prodiguer des avis aussi inutiles que désespérés, Bridget fond pour son patron, le charmant et sexy Daniel Cleaver. Sa mère, quant à elle, semble toute décidée à la voir former un couple avec le détestable et ennuyeux Mark Darcy...





Le journal de Monsieur Darcy d’Amanda Grange

Quel amateur de Jane Austen n’a pas rêvé un jour de revivre Orgueil et préjugés à travers les yeux de son énigmatique héros ? Dans ce journal, auquel Darcy confie ses sentiments naissants et contradictoires pour la charmante Elizabeth Bennet, Amanda Grange donne la parole à ce personnage ô combien charismatique.



La Fille qui voulait être Jane Austen de Polly Shulman

Julie, quinze ans, est habituée aux lubies de sa meilleure amie Ashleigh, même si, à cause d’elle, elle se retrouve parfois dans des situations improbables. Après le roi Arthur, la stratégie militaire ou le ballet, la dernière passion en date de cette éternelle enthousiaste : Jane Austen ! Ashleigh veut à tout prix trouver le M Darcy d’aujourd’hui en participant au bal d’une prestigieuse école de garçons. Et voici les deux inséparables vêtues de crinolines, en chasse pour dénicher le parfait héros austenien. Mais attention à ne pas choisir le même (heureux) candidat !
Un roman pour adolescents facile qui s’apprécie pleinement si l’on connait Orgueil et préjugés.



Bande dessinée

Orgueil et préjugés Tome 1 : Les Cinq Filles de Mrs. Bennet d’Aurore

L’arrivée d’un jeune, beau et riche jeune homme va mettre en émoi une bourgade cossue et ses occupantes en quête d’un époux. Tout Longbourn est en émoi depuis l’arrivée du fortuné Mr Bingley ! Menacée par un testament laissant toute la fortune de la famille à un lointain cousin, Mrs Bennet espère assurer son avenir en mariant l’une de ses cinq filles à ce riche héritier.






(Charlotte)

  • Voir en ligne : Biographie de Jane Austen
  • Poster un commentaire
    - - -

    mardi 8 octobre 2019

    PRIX SUMMER 2020

    PRIX SUMMER 2020

    « Sous le ciel éclatant, elle y enfonce ses pas. Laissant advenir le monde. L’engendrant.
    Je. L’immensité du monde. »

    C’est par ces quelques mots que Tiffany Tavernier clôture Roissy, le roman lauréat du Prix Summer 2019.

    Cette année et pour la troisième fois, 5 romans de la rentrée littéraire sont en compétition pour l’obtention du précieux sésame. Les lecteurs de la métropole de Lyon auront donc à faire leur choix parmi les romans suivant :


    - Propriété privée de Julia Deck (Les Éditions de Minuit)
    Il était temps de devenir propriétaires. Soucieux de notre empreinte environnementale, nous voulions une construction peu énergivore, bâtie en matériaux durables. Aux confins de la ville se tramaient des écoquartiers. Notre choix s’est porté sur une petite commune en plein essor. Nous étions sûrs de réaliser un bon investissement. Plusieurs mois avant de déménager, nous avons mesuré nos meubles, découpé des bouts de papier pour les représenter à l’échelle. Sur la table de la cuisine, nous déroulions les plans des architectes, et nous jouions à déplacer la bibliothèque, le canapé, à la recherche des emplacements les plus astucieux. Nous étions impatients de vivre enfin chez nous. Et peut-être aurions-nous réalisé notre rêve si, une semaine après notre installation, les Lecoq n’avaient emménagé de l’autre côté du mur.


    - Un monde sans rivage de Hélène Gaudy (Actes Sud)
    À l’été 1930, sur l’île Blanche, la plus reculée de l’archipel du Svalbard, à la faveur d’une exceptionnelle fonte des glaces, réapparaissent les vestiges d’une expédition polaire partie plus de trente ans auparavant : en 1897, Salomon August Andrée, Knut Frænkel et Nils Strindberg tentaient d’atteindre le pôle Nord en ballon et disparaissaient dans des circonstances mystérieuses. Sur le campement des explorateurs, plusieurs rouleaux de négatifs...






    - Cora dans la spirale de Vincent Message (Seuil)
    Après avoir donné naissance à une petite fille, Cora Salme reprend son travail chez Borélia. La compagnie d’assurances vient de quitter les mains de ses fondateurs, rachetée par un groupe qui promet de la moderniser. Cora aurait aimé devenir photographe. Faute d’avoir percé, elle occupe désormais un poste en marketing qui lui semble un bon compromis pour construire une famille et se projeter dans l’avenir. C’est sans compter qu’en 2010, la crise dont les médias rattrape brutalement l’entreprise. Quand les couloirs se mettent à bruire des mots de restructuration et d’optimisation, tout pour elle commence à se détraquer, dans son travail comme dans le couple qu’elle forme avec Pierre. Prise dans la pénombre du métro, pressant le pas dans les gares, dérivant avec les nuages qui filent devant les fenêtres de son bureau à La Défense, Cora se demande quel répit le quotidien lui laisse pour ne pas perdre le contact avec ses rêves. À travers le portrait d’une femme prête à multiplier les risques pour se sentir vivante, Vincent Message scrute les métamorphoses du capitalisme contemporain, dans un roman tour à tour réaliste et poétique, qui affirme aussi toute la force de notre désir de liberté.


    - Avant que j’oublie d’Anne Pauly (Verdier)
    Il y a d’un côté le colosse unijambiste et alcoolique, et tout ce qui va avec : violence conjugale, comportement irrationnel, tragi-comédie du quotidien, un "gros déglingo", dit sa fille, un vrai punk avant l’heure. Il y a de l’autre le lecteur autodidacte de spiritualité orientale, à la sensibilité artistique empêchée, déposant chaque soir un tendre baiser sur le portrait pixellisé de feu son épouse. Mon père, dit sa fille, qu’elle seule semble voir sous les apparences du premier. Il y a enfin une maison, à Carrières-sous-Poissy, et un monde anciennement rural et ouvrier. De cette maison il faut bien faire quelque chose, à la mort de ce père Janus. Capharnaüm invraisemblable, caverne d’Ali-Baba, la maison délabrée devient un réseau infini de signes et de souvenirs pour sa fille, la narratrice, qui décide de trier méthodiquement ses affaires. Et puis, un jour, comme venue du passé et parlant d’outre-tombe, une lettre arrive qui dit toute la vérité sur ce père aimé auquel, malgré la distance sociale, sa fille ressemble tant.


    - Par les routes de Sylvain Prudhomme (Gallimard)
    "J’ai retrouvé l’autostoppeur dans une petite ville du sud-est de la France, après des années sans penser à lui. Je l’ai retrouvé amoureux, installé, devenu père. Je me suis rappelé tout ce qui m’avait décidé, autrefois, à lui demander de sortir de ma vie. J’ai frappé à sa porte. J’ai rencontré Marie". Avec Par les routes, Sylvain Prudhomme raconte la force de l’amitié et du désir, le vertige devant la multitude des existences possibles.





    Mais qu’est-ce que le prix Summer  ? Pour ceux qui ne le savent pas, la ville de Bron organise depuis 1987 un festival consacré aux littératures contemporaines qui donne la parole aux écrivains et s’adresse à tous les publics. Son nom ? La fête du livre de Bron. Pendant 3 jours, l’hippodrome de Parilly revêt ses plus beaux atours pour recevoir les milliers de festivaliers qui chaque année, se pressent à ses portes. Rencontres d’auteurs, masterclass, spectacles, ateliers pour petits et grands : voilà ce que vous propose l’équipe du festival.

    Depuis 2018, une nouveauté a fait son apparition. Afin de mettre en lumière des auteurs peu connus auprès d’un large public mais aussi pour mettre en synergie les bibliothèques et médiathèques du territoire, un prix des lecteurs a été créé. Le fonctionnement est simple. Une sélection faite parmi la rentrée littéraire de septembre est soumise au vote. Pour participer, il vous suffit de vous inscrire dans le club lecture d’une des 38 médiathèques participantes de la Métropole.

    Vous aurez alors jusqu’au mois de février pour lire la sélection et voter pour votre roman préféré. L’annonce du gagnant et la remise du prix se fera le jour de l’ouverture du Festival et en présence des 5 auteurs de la sélection. Pour vous aider dans vos choix, certaines médiathèques de la métropole recevront au cours des mois à venir les auteurs pour des rencontres ouvertes à tous.

    A la médiathèque de Meyzieu, le club Littémania participe pour la seconde fois au prix. Un samedi par mois, les lecteurs et les bibliothécaires se réunissent pour argumenter, débattre, faire découvrir des coups de cœurs et des nouveautés. Nous aurons aussi la chance de recevoir Julia Deck, autrice de Propriété privée le vendredi 17 janvier 2020 à 19h.


    Alors cher(e)s lecteurs/lectrices, venez nous rejoindre au plus vite, le prix Summer n’attend que vous !


    Quelques liens utiles :
    Médiathèque de Meyzieu
    Littémania le club
    Fête du livre de Bron
    Prix Summer

    Vous pouvez retrouver à la médiathèque les gagnants des éditions précédentes :
    2018 : Summer de Monica Sabolo
    2019 : Roissy de Tiffany Tavernier

    Poster un commentaire
    - - -

    vendredi 15 février 2019

    TOP 10 2018 : ROMANS IMAGINAIRES ADOS

    TOP 10 2018 : ROMANS IMAGINAIRES ADOS

    Les 10 des romans pour adolescents des littératures de l’imaginaire que nous avons préférés en 2018 :

    Sanglant Hiver
    Hildur Knutsdottir
    Ceux des limbes
    Camille Brissot
    Les Vigilantes 1. : Le foyer
    Fabien Clavel
    Gustave Eiffel et les âmes de fer
    Flore Vesco
    Roslend 1. : La bataille d’Angleterre
    Nathalie Somers
    L’effet Pygmalion
    Christophe Lambert
    Sang Maudit
    Ange
    Grisha 1.
    Leigh Bardugo
    La Magie de Paris 1 : Le cœur et le sabre
    Olivier Gay
    L’Anti-magicien 1.
    Sébastien de Castell
    Poster un commentaire
    - - -

    | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 20 |