Replik - Reactions culturelles en chaine
Bienvenue sur le blog de l’actualité culturelle de la médiathèque de Meyzieu
Médiathèque de Meyzieu Mixmac
Tags Replik
Commentaires des membres de replik

Billets pour « Littérature »

mercredi 20 juin 2018

FOCUS SUR... LE SCENARISTE DE BD WILFRID LUPANO

FOCUS SUR... LE SCENARISTE DE BD WILFRID LUPANO

Wilfrid Lupano est né à Nantes en 1971, mais c’est à Pau qu’il passe la plus grande partie de son enfance.

Ses parents lui ont transmis leur passion pour la bande dessinée et lui ont permis très jeune de s’immerger dans cet univers riche et diversifié.
Même si c’est à une pratique assidue du jeu de rôle qu’il doit son imaginaire débridé et son goût pour l’écriture.






Pour payer ses études, il travaille dans un bar et rencontre Roland Pignault et Fred Campoy et c’est avec eux qu’il fait sa première BD comme scénariste avec le personnage de Little Big Joe .

Il s’inspire de nombreux univers qui vont du cinéma, en passant par la littérature classique mais aussi la science fiction. Il reste aussi dans la réalité en s’inspirant des bars et autres vies de lieux nocturnes qui sont pour lui de formidables laboratoires de la nature humaine.

Aucun genre ne lui échappe et son nom surgit dans les styles et genres les plus variés. Son public n’est pas non plus défini et il écrit autant pour les adultes que pour les enfants.

Les thématiques abordées dans ses BD ont toujours un fond critique et ses personnages sont attachants, décalés et révélés par un humour subtil, plein de poésie et d’intelligence, au gré des dialogues et des situations.

Quelques exemples de son travail

Quand le cirque est venu

Le général George Poutche, ce qu’il aime, c’est L’ORDRE ! L’ordre ET les médailles !!! Alors quand, un beau jour, un cirque débarque en ville, avec ses saltimbanques, ses zozos de chapiteau, tous différents, tous bizarres, ça ne lui plaît pas du tout !

Une histoire racontée de manière simple, qui permet de s’interroger sur la liberté d’expression et la censure.






Les Vieux fourneaux

Les Vieux Fourneaux raconte les aventures de trois septuagénaires, amis depuis leur plus tendre enfance : Antoine, Emile et Pierrot. Chacun a suivi sa route, chacun a fait ses choix, chacun a fondé (ou pas) une famille. Séquelles, souvenirs, fragments de vies (presque) passées. Il reste pourtant à ces trois-là de belles choses à vivre, et une solide amitié chevillée au corps…

Les dialogues sont savoureux et pertinents, les personnages hauts en couleur sont terriblement attachants. Série en quatre tomes.




Le Loup en slip

Le théâtre du Loup en slip découvert dans Les vieux fourneaux prend vie ! Le loup terrorise la forêt et ses habitants qui vivent continuellement dans la peur de se faire croquer les fesses. Jusqu’au jour où le loup descend dans la forêt... Méconnaissable ! Le loup ne fait plus peur du tout, il n’a plus le regard fou ni les poils dressés ! Mais comment vivre sans la peur, quand la peur est devenue l’unique moteur ?

Un album drôle et décalé qui dénonce, mine de rien, le trop plein d’informations et les apparences souvent trompeuses. Suivi de Le Loup en slip se les gèle méchamment.






Et plein d’autres !

 « La BD, par le biais d’un savant dosage de divertissement et d’avertissement, amène ainsi à réfléchir sur des sujets graves, avec la légèreté nécessaire pour atteindre un public plus large. »

(Nadine)

Poster un commentaire
- - -

mercredi 23 mai 2018

COUP DE COEUR POUR "C’EST MOI" DE MARION GUILLOT

COUP DE COEUR POUR "C'EST MOI" DE MARION GUILLOT

C’est moi de Marion Guillot

Marion Guillot est née en 1986. Elle a fait des études de philosophie et habite en Bretagne.
C’est moi est son deuxième roman.

Le roman commence lorsque la narratrice et son compagnon, Tristan, se rendent aux obsèques du meilleur ami de Tristan, Charlin. Ce dernier s’est suicidé quelques jours plus tôt.
Nous revenons dans les chapitres suivants aux semaines précédant sa mort.
Le couple que forme Tristan et la narratrice traverse une période un peu difficile. Tristan est au chômage. Quand elle part au travail, lui n’est pas levé et le soir, une fois sur deux quand elle rentre, elle retrouve Tristan en compagnie de Charlin dans son salon. Ce dernier s’incruste et vient généralement les mains vides. Elle ne supporte plus la situation.

Lorsque Tristan lui fait la surprise d’exposer dans leur salon une photographie d’elle-même seins nus, encadrée en grand format, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Surtout quand elle apprend que Charlin a aidé Tristan à transporter le cadre et à l’accrocher. Tristan l’a même payé pour ça.
Les limites sont atteintes. Pour sauver son couple, elle décide de prendre les choses en main.

J’ai beaucoup aimé ce court roman de Marion Guillot qui met en scène la dérive de ce couple, plus tout à fait sur la même longueur d’onde.
L’histoire est ingénieuse et surprenante, la description de l’ennui du couple est fine, le style est dépouillé, empreint d’humour et de cynisme. Machiavélique à souhait !

Ce roman est édité aux Éditions de Minuit.
Petit coup de projecteur sur cette maison d’édition !

Les éditions de Minuit

En septembre 1940, les autorités allemandes font paraître la première liste Otto qui recense les livres interdits de vente ou de parution dans la France occupée. Face à cette censure, deux hommes vont s’allier afin que la littérature ne baisse pas la garde :  Pierre de Lescure et Jean Bruller, alias Vercors, les fondateurs des Éditions de Minuit.

Cet esprit fondateur semble bien toujours servir de fil rouge à la ligne éditoriale qui encadre le choix des romans publiés. C’est comme la griffe d’un couturier, il y a un esprit, un air, un souffle Minuit. Les auteurs en sont bien conscients et ne sont pas là par hasard.

Le graphisme des couvertures est épuré et presque inchangé depuis l’origine. Pour les textes littéraires, on retrouve une couverture blanche marquée d’un liseré bleu, imprimée en noir et bleu et ornée du fameux logo composé d’une étoile et d’un "m".
C’est Vercors qui dessine en 1945 la marque de fabrique de la maison d’édition.
La sobriété des couvertures, pour les romans, illustre la volonté dès l’origine de publier de « beaux livres ». Les fondateurs choisirent ainsi un papier de qualité, une typographie soignée et une mise en page élégante.

Non seulement les Éditions de Minuit ont réussi le tour de force de publier des livres d’une grande qualité matérielle durant leur période de clandestinité, mais elles continuent de le faire aujourd’hui. Détail, qui n’en est pas un, trop rare à l’époque actuelle pour ne pas être souligné : les cahiers des livres Minuit sont toujours des cahiers cousus ! Comme si l’esprit des débuts était toujours à l’œuvre.

Prendre des risques et garder intact le goût des découvertes : deux préceptes suivis au fil du temps par les Éditions de Minuit dans la constitution de leur catalogue. Les parutions plus récentes ne démentent pas cet engagement en faveur d’une littérature aboutie, c’est-à-dire issue d’un cheminement. L’écrivain travaille les mots comme une matière première. Les romans publiés chez Minuit donnent souvent l’impression de lire un texte à la fois épuré et dense, comme réduit à l’essentiel.

Une petite sélection de nos romans préférés aux Éditions de Minuit :

Bonnes lectures !


(Sophie)

  • Voir en ligne : Réserver ce livre
  • Poster un commentaire
    - - -

    lundi 22 janvier 2018

    TOP 10 2017 - BD ADULTES

    TOP 10 2017 - BD ADULTES

    Les 10 bandes dessinées pour adultes que nous avons préférées en 2017 :

    Le jour où le bus est reparti sans elle Béka La fissure, Guillermo Abril, Carlos Spottorno
    Ces jours qui disparaissent, Timothé Le Boucher Les petites victoires, Yvon Roy
    Culottées, Pénélope Bagieu Dédale 1., Takamichi
    Charlotte et moi, Olivier Clert Kami 1., Jean-Gaël Deschard
    Les voyages d’Anna, Emmanuel Lepage O nuit, ô mes yeux, Lamia Ziadé
    Poster un commentaire
    - - -

    | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 17 |