Replik - Reactions culturelles en chaine
Bienvenue sur le blog de l’actualité culturelle de la médiathèque de Meyzieu
Médiathèque de Meyzieu Mixmac
Tags Replik
Commentaires des membres de replik

Billets pour « Familles »

jeudi 1er mars 2018

TINYBOP OU APPRENDRE EN S’AMUSANT

TINYBOP OU APPRENDRE EN S'AMUSANT

Tinybop est une entreprise américaine de création d’applications numériques.

Les applications Tinybop sont toujours de grandes réussites qui ont plusieurs fois été primées.
Elles ont toujours un but pédagogique, mais sont également très ludiques. Elles permettent véritablement d’apprendre en s’amusant.





Vous pouvez ainsi en apprendre plus sur la météorologie en jouant à l’application Météo.



Ou bien en apprendre plus sur l’anatomie humaine en jouant à l’application Le Corps Humain.



Ou encore en apprendre plus sur le fonctionnement des machines avec l’application Machines simples.



Et ainsi de suite avec La Terre, pour mieux connaître notre planète fascinante ; Arcade infinie, pour apprendre à coder en créant son propre petit jeu vidéo ; Maisons, pour comprendre comment s’organise une maison ; Mammifères, pour en apprendre plus sur ces animaux ; Espace, pour découvrir les merveilles de l’univers, etc.

Certaines applications sont parfois plus ciblées sur l’aspect ludique que d’autres, comme par exemple Monstres, dans laquelle il faut créer des monstres avec plusieurs formes différentes. Même si le but reste là encore pédagogique, puisque l’application apprend à l’enfant à assembler des formes, afin de créer un être cohérent.


Nous aimons beaucoup ces applications, très belles graphiquement, qui allient intelligemment pédagogie et jeu.
Ces applications s’adressent généralement aux enfants dès 4 ans, mais elles s’apprécient à tous les âges : elles sont parfaites pour jouer en famille !


Vous pouvez bien entendu télécharger ces applications directement sur vos tablettes.
Cliquez ici pour les télécharger sur Ipad
Cliquez ici pour les télécharger sur Android

Mais vous pouvez aussi consulter ces jeux sur les tablettes de la médiathèque de Meyzieu, disponibles tous les jours Côté Rue.


Pour en savoir plus sur les jeux de Tinybop, n’hésitez pas à consulter leur site internet très riche, mais qui est par contre entièrement en anglais.

Pour connaître les titres des applications que nous avons sélectionnées sur nos tablettes, n’hésitez pas non plus à consulter notre "Applithèque"


(Cindy)

Poster un commentaire
- - -

mardi 28 novembre 2017

RETROSPECTIVE SUR LA SOIREE DU 18/11/2017

RETROSPECTIVE SUR LA SOIREE DU 18/11/2017

Retour en images sur l’événement Manger mieux, jeter moins.

Enfants et adultes étaient au rendez-vous dès l’après-midi pour participer aux ateliers cuisine avec Récup’ et Gamelles et une animatrice des centres sociaux et culturels :

En parallèle, un atelier couture était proposé :

Un mandala :

Un coin livres avec la médiathèque et la librairie CoLibris :
Pour les adultes

Et les enfants

Puis, une cinquantaine d’adultes sont venus rencontrer Tiphaine Guillermou ( TIFF in Lyon) et Lisa Masset Zéro déchet, zéro gaspi : les merveilles créatives du recyclage alimentaire , (Jouvence, 2017).

Dans le monde, 1/3 des aliments est perdu tout au long de la chaîne alimentaire (production, transformation, distribution et consommation).

JPEG - 145.8 ko
Chaîne alimentaire et gaspillage
De délicieuses recettes existent pour valoriser le pain sec et les fanes de légumes !

67 % du gaspillage provient des ménages. Cela représente une perte de 108 € en moyenne par français et par an. On jette principalement des légumes et des fruits. Des solutions ? Préparer des hachis parmentier ou autres recettes, limiter les emballages (ils augmentent de 15 à 30 % le prix des produits), etc. Les épluchures, si elles ne sont pas utilisées en cuisine, peuvent atterrir en tout bien tout honneur dans le compost (25% des déchets sont organiques et pourraient devenir ainsi de l’engrais).

JPEG - 145 ko
Réduire nos déchets : comment ?
JPEG - 148.7 ko
Et les restes de gâteaux ?
Une personne demande quoi faire avec les restes de goûter d’anniversaire par exemple. Réponse : il existe des applications pour partager ses délicieux laissés pour compte. Cependant, la solution la plus simple reste de les proposer aux voisins.

Selon nos deux invitées, on fait ses courses plus sereinement chez les commerces de vrac, au marché et chez les petits commerçants.

JPEG - 239.1 ko
Faire ses courses autrement
JPEG - 114.6 ko
Les pouvoirs de l’oeuf !
En shampoing, dans les gâteaux mais aussi pour aiguiser les lames d’un mixeur et, une fois en poudre, pour récurer les poêles récalcitrantes (sans rayer). Intérieur et coquille de l’œuf sont au top !
JPEG - 116.6 ko
Produits cosmétiques durables
Parce qu’il existe aussi des produits cosmétiques durables, on peut choisir de passer au shampoing solide, à la brosse à dents en bambou, aux lingettes démaquillantes en micro-fibres et bien d’autres merveilles !



Quelques astuces supplémentaires, à partager sans modération :

  • Avant de partir pour les courses, faire une liste ou prendre l’intérieur du frigo en photo.
  • Évitez les promos et grosses quantités si vous risquez de ne pas les consommer à temps.
  • Rangez le frigo avec les aliments fragiles devant.
  • Lavez et placez dans une boîte la salade sitôt après l’avoir achetée.
  • Emballez les champignons, l’ail et l’échalote dans du papier journal hors frigo.
  • Faire des soupes et sauces avec les légumes ridés.
  • Congelez les jaunes d’œufs battus avec un peu de sel pour les réutiliser plus tard.
  • Ne stockez pas les pommes avec les oignons, elles s’abîmeront plus vite !
  • Pour garder le pain frais, déposez une pomme dans la boîte à pain.



(Karine)



© Photos : Ville de Meyzieu
© Dessins : Léah Touitou

Poster un commentaire
- - -

mardi 11 juillet 2017

LE GRAND MÉCHANT RENARD

LE GRAND MÉCHANT RENARD

Sorti le 21 juin dernier, Le Grand méchant renard est une adaptation en film d’animation de la bande dessinée de Benjamin Renner.


C’est pour nous un grand coup de cœur, à la fois pour la bande dessinée originale, mais aussi pour cette adaptation très réussie.





Le Grand méchant renard, c’est d’abord un livre !

Cette bande dessinée, petit bijou d’humour et de tendresse paru chez Delcourt en 2015 dans la collection Shampooing, avait déjà été notre coup de cœur dès sa sortie.

Quand on est un renard, on mange des poules. C’est dans l’ordre des choses, c’est la nature. Et où sont les poules ? Dans un poulailler. Derrière une palissade, surveillées par un chien. Et coriaces, avec ça. Pas si simple, dès lors, quand on est un renard maladroit et pas effrayant pour deux noisettes, de se sustenter d’autre chose que de navets…



Les dessins épurés et en même temps travaillés sont très beaux. On se rapproche des BD dites "romans graphiques".

On s’attache beaucoup au personnage du renard, qu’on voit évoluer au fur et à mesure de l’histoire. On rit, on sourit et on ne lâche pas cette BD jusqu’à la fin.

Ce livre avait reçu par ailleurs le prix jeunesse du festival international de la bande dessinée d’Angoulême. Une récompense qui en dit long sur la qualité de celui-ci.

Dans cette courte vidéo, Benjamin Renner explique rapidement sa façon de dessiner et la manière dont il a travaillé pour adapter sa propre histoire en film d’animation :

Et le film alors ?

Son adaptation au cinéma était très attendue et se révèle être également une vraie réussite !

En 2012, Benjamin Renner avait déjà adapté un livre pour le cinéma : Ernest et Célestine de l’auteure Gabrielle Vincent.

Ernest et Célestine est également incontestablement un très grand film d’animation.
Il avait d’ailleurs reçu le César du meilleur film d’animation en 2013.




Il a co-réalisé Le Grand méchant renard avec Patrick Imbert.

Deux autres contes de Benjamin Renner sont aussi adaptés dans ce film : Un bébé à livrer et Il faut sauver Noël , deux autres histoires très drôles également.
Elles sont entrecoupées de petites scénettes. Les personnages des trois contes sont sur scène et présentent à chaque fois le conte suivant. Ce procédé original permet de bien introduire chaque histoire.


Même si l’humour du livre - très caustique - est un peu adouci, orientant davantage le film pour les enfants, l’adaptation sur grand écran reste quand même très plaisante pour les plus grands, voire les adultes. C’est, comme souvent, une histoire avec plusieurs lectures possibles, accessibles à tous. Le Grand méchant renard est un film à voir en famille, conseillé à partir de 6 ans.

C’est donc, vous l’aurez compris, une vraie réussite, qui démontre encore une fois le talent que l’on peut trouver dans la création de films d’animation français !

Pour voir un peu plus à quoi ressemble cette adaptation, voici sa bande annonce :


Le film est encore au cinéma quelques semaines, alors ne le manquez pas !

Et d’ici là, n’hésitez pas à emprunter la bande dessinée Le grand méchant renard ou celle d’Un bébé à livrer disponibles à la médiathèque.

Ou bien encore à visionner le précédent film de Benjamin Renner, Ernest et Céléstine, disponible également à la médiathèque.

(Cindy)

Poster un commentaire
- - -

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 |