Replik - Reactions culturelles en chaine
Bienvenue sur le blog de l’actualité culturelle de la médiathèque de Meyzieu
Médiathèque de Meyzieu Mixmac
Tags Replik
Commentaires des membres de replik

Livres

samedi 8 septembre 2018

J’ADORE MANGER !

J'ADORE MANGER !

... mais je déteste cuisiner !



Mon rêve serait de pouvoir acheter des repas frais et équilibrés, peu cher, préparés par des vendeurs de rues. Un peu comme au Vietnam par exemple, si vous connaissez.

Seulement voilà, en France, la tendance générale veut que l’on concocte soi-même ses repas, tous les jours... Or cette cuisine du quotidien, répétée deux fois par jour, peut parfois nous lasser ou nous laisser dubitatifs devant notre placard et notre frigidaire.

Le plus terrible, c’est que je souhaite manger une cuisine de qualité, bio de préférence, respectueuse des animaux et des personnes qui travaillent pour nous fournir de bons produits.


Alors, que faire ?


Une des possibilités est de suivre le parcours en ligne de l’Université des Colibris "Manger sain et pas cher, c’est possible". Il suffit de s’inscrire et de regarder les vidéos drôles et/ou instructives sur où acheter (je vous ai dit que je détestais faire les courses aussi ?!), comment cuisiner des plats savoureux et manger sain tout en préservant son budget.

Heureusement, je travaille dans une médiathèque fantastique qui me procure des solutions sous forme de livres de recettes !


Voici quelques titres qui réveilleront votre envie de cuisiner comme ils m’ont inspirée de nouvelles recettes, simples et abordables :

Cahiers d’improvisations culinaires : Méthode et exercices pour cuisiner sans filet

Pour toujours avoir les indispensables au frigo et dans les placards. Cartes des associations entre aliments qui marchent... ou pas.








La cuisine bio du quotidien : 100 recettes pour manger en famille sans se ruiner !

Pour se régaler de plats joyeux, originaux et parfaitement équilibrés, sans oublier des recettes " SOS " très rapides à préparer.








Je mange sain et bio, même au boulot !

45 recettes et 120 variantes pour aider à préparer des lunchbox bio saines, gourmandes et nourrissantes, qui préservent santé, vitalité et silhouette !








Je cuisine bio rapido presto !

Astuces pour miser sur les bons produits, les bonnes associations et pour s’organiser dans sa cuisine. Puis 40 recettes toutes aussi savoureuses et inventives les unes que les autres...






Je compose mes assiettes complètes : Pour lunch-box, repas en famille ou entre amis...

Avec ce livre vous ne serez plus jamais à court d’idées ! 50 recettes d’assiettes complètes ou de plats uniques proposent une cuisine facile et rapide, goûteuse, équilibrée et variée au fil des saisons.






On mange quoi ce soir ? : Spécial green.

80 recettes à base de légumes et de légumineuses.








Manuel de cuisine alternative

Gilles Daveau propose un manuel indispensable pour se libérer des clichés et se réapproprier "sa" cuisine maison, saine et écoresponsable.








Pour aller plus loin sur la place de la viande dans notre alimentation, en toute convivialité et simplicité, la médiathèque de Meyzieu vous donne rendez-vous le vendredi 28 septembre 2018 à partir de 19h pour la table ronde "Manger moins et mieux de viande".
Cette rencontre sera suivie d’un buffet partagé. Alors, à vos fourneaux !


Si vous êtes libres l’après-midi du 28 septembre, ne ratez pas également l’atelier cuisine de Gilles Daveau (cet homme est FO-MI-DABLE !) au centre social et culturel René Cassin (30 rue de Marseille à Meyzieu), entre 14h30 et 16h30. Inscriptions en cours au 04-78-31-99-43.


(Karine)

Poster un commentaire
- - -

mercredi 20 juin 2018

FOCUS SUR... LE SCENARISTE DE BD WILFRID LUPANO

FOCUS SUR... LE SCENARISTE DE BD WILFRID LUPANO

Wilfrid Lupano est né à Nantes en 1971, mais c’est à Pau qu’il passe la plus grande partie de son enfance.

Ses parents lui ont transmis leur passion pour la bande dessinée et lui ont permis très jeune de s’immerger dans cet univers riche et diversifié.
Même si c’est à une pratique assidue du jeu de rôle qu’il doit son imaginaire débridé et son goût pour l’écriture.






Pour payer ses études, il travaille dans un bar et rencontre Roland Pignault et Fred Campoy et c’est avec eux qu’il fait sa première BD comme scénariste avec le personnage de Little Big Joe .

Il s’inspire de nombreux univers qui vont du cinéma, en passant par la littérature classique mais aussi la science fiction. Il reste aussi dans la réalité en s’inspirant des bars et autres vies de lieux nocturnes qui sont pour lui de formidables laboratoires de la nature humaine.

Aucun genre ne lui échappe et son nom surgit dans les styles et genres les plus variés. Son public n’est pas non plus défini et il écrit autant pour les adultes que pour les enfants.

Les thématiques abordées dans ses BD ont toujours un fond critique et ses personnages sont attachants, décalés et révélés par un humour subtil, plein de poésie et d’intelligence, au gré des dialogues et des situations.

Quelques exemples de son travail

Quand le cirque est venu

Le général George Poutche, ce qu’il aime, c’est L’ORDRE ! L’ordre ET les médailles !!! Alors quand, un beau jour, un cirque débarque en ville, avec ses saltimbanques, ses zozos de chapiteau, tous différents, tous bizarres, ça ne lui plaît pas du tout !

Une histoire racontée de manière simple, qui permet de s’interroger sur la liberté d’expression et la censure.






Les Vieux fourneaux

Les Vieux Fourneaux raconte les aventures de trois septuagénaires, amis depuis leur plus tendre enfance : Antoine, Emile et Pierrot. Chacun a suivi sa route, chacun a fait ses choix, chacun a fondé (ou pas) une famille. Séquelles, souvenirs, fragments de vies (presque) passées. Il reste pourtant à ces trois-là de belles choses à vivre, et une solide amitié chevillée au corps…

Les dialogues sont savoureux et pertinents, les personnages hauts en couleur sont terriblement attachants. Série en quatre tomes.




Le Loup en slip

Le théâtre du Loup en slip découvert dans Les vieux fourneaux prend vie ! Le loup terrorise la forêt et ses habitants qui vivent continuellement dans la peur de se faire croquer les fesses. Jusqu’au jour où le loup descend dans la forêt... Méconnaissable ! Le loup ne fait plus peur du tout, il n’a plus le regard fou ni les poils dressés ! Mais comment vivre sans la peur, quand la peur est devenue l’unique moteur ?

Un album drôle et décalé qui dénonce, mine de rien, le trop plein d’informations et les apparences souvent trompeuses. Suivi de Le Loup en slip se les gèle méchamment.






Et plein d’autres !

 « La BD, par le biais d’un savant dosage de divertissement et d’avertissement, amène ainsi à réfléchir sur des sujets graves, avec la légèreté nécessaire pour atteindre un public plus large. »

(Nadine)

Poster un commentaire
- - -

vendredi 13 avril 2018

LANCEMENT DU PRIX REGIONAL DU LIVRE ENVIRONEMENT 2018

LANCEMENT DU PRIX REGIONAL DU LIVRE ENVIRONEMENT 2018

Si l’on ne devait lire qu’un seul ouvrage en 2018 sur les thématiques de l’environnement et du développement durable, ce serait le lauréat du Prix Régional du Livre Environnement !






Le Prix Régional du Livre Environnement c’est :

  • 6 ouvrages
  • 51 lieux en Auvergne Rhône-Alpes
  • Des rencontres avec les auteurs
  • De mars au 21 septembre 2018
    Envie de participer ? Rejoignez les lecteurs du Prix !

Tout le monde peut participer en lisant un, plusieurs ou tous les ouvrages de la sélection, disponibles à la médiathèque.

Sélection 2018

Lionel ASTRUC. Traque verte : les dernières heures d’un journaliste indien. Actes sud, 2017. Disponible ici.
Dans ce roman, l’auteur raconte l’histoire d’un journaliste indien, Hem Chandra Pandey, tué en 2010 alors qu’il enquêtait sur « l’opération traque verte ».
Obéissant aux injonctions des géants de l’industrie, l’État indien lance cette opération pour organiser le pillage légal de ses terres, et déploie 50 000 soldats pour mater la résistance des naxalites, les insurgés du Parti communiste indien maoïste. Cette guerre civile a fait plus de 5000 morts depuis 2010.

Ce livre saisit le moment où la ruée vers les ressources naturelles se transforme en guerre, où la société de consommation atteint son point de rupture. Les meurtres perpétrés par l’armée indienne maquillés en règlement de compte font froid dans le dos.
Malheureusement, cette affaire a été largement ignorée par les médias occidentaux.
(Sophie)


Mathilde RAMADIER, Laurent BONNEAU. Et il foula la terre avec légèreté. Futuropolis, 2017. Disponible ici
Ethan, jeune ingénieur forage pour une compagnie pétrolière, reçoit une proposition de poste dans les îles Lofoten, au nord de la Norvège. Un gisement de pétrole y aurait été découvert, et une nouvelle plate-forme pourrait y être érigée. Il quitte donc Paris pour un premier voyage d’acclimatation, afin notamment de rencontrer des géophysiciens déjà sur place. Au contact de la population locale, Ethan va commencer à douter des bienfaits de sa mission et changer de regard sur le monde…

Les aquarelles de Laurent Bonneau sont magnifiques. Elles retranscrivent à merveille la beauté des paysages.
C’est une lecture que j’ai trouvée apaisante, d’où se dégage une certaine forme de poésie. Cette BD est une très belle invitation au voyage !
(Sophie)


Jean-Baptiste MALET. L’empire de l’or rouge : enquête mondiale sur la tomate d’industrie. Fayard, 2017. Disponible ici
A travers l’enquête de Jean-Baptiste Malet, nous découvrons l’incroyable et terrifiante histoire de la tomate que vous dégustez chaque jour, sous la forme de concentré pour relever une sauce, en versant une larme de ketchup sur le steak des enfants ou encore en préparant une pizza maison dont vous avez amoureusement pétri la pâte, l’avez étirée après l’avoir laissée reposer pendant deux heures.
Comme ce n’est pas la saison des tomates fraîches, vous allez la garnir avec cette jolie boîte de coulis arborant un mas provençal entouré de cyprès.

Stopppppppppppppppp !!!

Comme dans l’énorme majorité des conserveries traditionnelles de France ou d’Europe, cet ersatz de tomate provient d’une énorme usine édifiée dans la province Chinoise du Xinjiang où des milliers d’hectares sont cultivés, dans des conditions phytosanitaires plus que douteuses, par des enfants ou des prisonniers en Chine. Ou dans les champs cultivés par des migrants en Italie du Sud.

En essayant de démêler cet écheveau, de la mafia italienne à l’armée chinoise en passant par l’Afrique de l’Ouest où les paysans n’arrivent plus à écouler leur production, concurrencés par ce mélange improbable de farine de tapioca et de 30 % de tomate, l’auteur nous pousse à nous interroger sur notre alimentation, ses modes de production, les conséquences humaines, sociétales, économiques qu’impliquent cette industrialisation et cette globalisation ; il nous donne les moyens, à notre échelle, de lutter contre cette conception de l’alimentation humaine ressemblant de plus en plus à une guerre commerciale et sanglante où seul le capitalisme triomphe.
(Pierre)


Paul WATSON, Lamya Essemlali. Paul Watson - Sea Shepherd, le combat d’une vie. Glénat, 2017. Disponible ici
Pour les 40 ans de la création de Sea Shepherd par Paul Watson, Lamya Essemlali, cofondatrice de Sea Sheperd France, revient sur les différentes actions menées par l’ONG ces dernières années. Elle revient aussi pour la première fois, sur les années d’exil forcées de Paul Watson suite au mandat d’arrêt international lancé par le Costa Rica.

De la traque des baleiniers japonais en Antarctique au sauvetage des dauphins globicéphales dans les îles Féroé, l’auteure nous rappelle l’importance du combat mené par l’organisation sur toutes les mers et océans de notre monde.
(Charlotte)






Valéry Laramée de Tannenberg. Le changement climatique : Menace pour la démocratie ? Buchet-Chastel, 2017. Disponible ici
Aujourd’hui, il n’y a plus que quelques grosses entreprises polluantes, et le Président des États-Unis, pour nier l’impact des activités humaines sur le réchauffement climatique : c’est un fait avéré et mesurable précisément.

Et parmi les conséquences indirectes de cette élévation des températures, l’une des moins évidentes est la dégradation des conditions de vie au niveau politique dans l’ensemble des pays de la planète. A l’aide de quelques graphiques, tableaux et cartes simples, l’auteur nous montre que le réchauffement climatique, s’il n’est évidemment pas la seule cause des crises, les aggrave en revanche fortement.

Un exemple parmi d’autres : la Chine, nouveau colosse au pied d’argile, exporte énormément de produits de son agriculture (dont les tomates, voir le livre L’Empire de l’Or rouge…) et construit de nombreuses centrales qui doivent être refroidies. Confrontée de ce fait à un déficit en eau, elle songe à s’approprier les fleuves himalayens, qui irriguent le Bangladesh, le Cambodge, l’Inde, la Birmanie… Le risque de guerre est ici directement lié au réchauffement.

Et dans nos démocraties occidentales également, l’afflux de migrants provoqué par des troubles liés au manque d’eau ou de nourriture fait monter les populismes… Bref, selon l’auteur, il faut prendre de toute urgence de vraies mesures énergiques pour sauver la planète car « la démocratie n’est décidément pas "4°C compatible". »
(Alain)


Jean-Baptiste de Panafieu, Jean-François Marmion. Séduire comme une biche ou comment trouver le bon partenaire. Salamandre, 2017. Disponible ici
Il existe dans le monde animal différentes façons de séduire : par le chant, l’odeur, l’apparence, la danse, le cadeau, etc. Chaque chapitre de ce livre les présente et de nombreux animaux sont cités par le biologiste Jean-Baptiste de Panafieu. Les humains ne sont pas exclus puisque Jean-François Marmion a condensé pour nous les multiples études sociologiques et scientifiques ayant analysé le sujet, plus ou moins sérieusement !

C’est donc à la fois l’occasion d’en apprendre énormément sur la séduction animale tout en ayant des astuces et conseils pour soi-même quand on est célibataire. J’ai apprécié le ton humoristique appliqué aux côtés humains. Pourquoi les hommes donnent plus de pourboire aux serveuses lorsqu’elles sont en période d’ovulation ? Quelle musique vous permettra de conclure à coup sûr...
(Karine)

Le Prix Régional du Livre Environnement à Meyzieu !

À Meyzieu, nous aurons le plaisir d’accueillir Jean-Baptiste de Panafieu pour échanger sur son livre Séduire comme une biche le samedi 9 juin à 11h, dans le cadre de la Semaine Européenne du Développement Durable. Une co-invitation avec l’îloz du Grand Parc de Miribel Jonage.


Lisez, votez ! Vote papier auprès de votre bibliothécaire préféré ou en ligne sur www.prixdulivreregionalenvironnement.mnei.fr


Rendez-vous en novembre 2018 pour connaître le lauréat et le rencontrer !


Le Prix Régional du Livre Environnement est un prix attribué par les lecteurs, organisé par la Maison de la Nature et de l’Environnement de l’Isère et la Maison de l’Environnement de la Métropole de Lyon, soutenu par la Région Auvergne Rhône-Alpes.

(Karine)

  • Voir en ligne : Site de la maison de l’environnement
  • Poster un commentaire
    - - -

    | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 16 |