Replik - Reactions culturelles en chaine
Bienvenue sur le blog de l’actualité culturelle de la médiathèque de Meyzieu
Médiathèque de Meyzieu Mixmac
Tags Replik
juin 2020 :

Rien pour ce mois

mai 2020 | juillet 2020

Commentaires des membres de replik

Multimédia

jeudi 30 avril 2020

QUAND LE 7ème ART RENCONTRE LA LITTÉRATURE : LES ADAPTATIONS LITTÉRAIRES AU CINÉMA

QUAND LE 7ème ART RENCONTRE LA LITTÉRATURE : LES ADAPTATIONS LITTÉRAIRES AU CINÉMA

Depuis ses débuts, le cinéma n’a cessé de puiser son inspiration dans les œuvres littéraires. Un grand nombre des succès de l’âge d’or hollywoodien sont tirés de romans : Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell ou bien Les Raisins de la colère de John Steinbeck, par exemple.

Certains de ces films sont aujourd’hui aussi connus, voire plus, que les textes originaux : l’adaptation des Oiseaux par Hitchcock est plus célèbre que la nouvelle de Daphné Du Maurier qui l’a inspirée.

Ce qui est vrai pour le cinéma des Etats-Unis l’est aussi en France : les réalisateurs se sont attachés à porter à l’écran les classiques et on ne compte plus le nombre de films tirés des Misérables.
Aujourd’hui encore, l’adaptation littéraire est en vogue.

Grâce à nos ressources numériques, notre catalogue en ligne (accessible à tous sans condition d’inscription), la Bibliothèque numérique et la Médiathèque numérique, (services réservés aux abonnés de la médiathèque de Meyzieu), vous pouvez naviguer entre le 5ème art et le 7ème art.

En voici une petite sélection :

Martin Eden

Le film : Martin Eden de Pietro Marcello

À Naples, au cours du XXe siècle, le parcours initiatique de Martin Eden, un jeune marin prolétaire, individualiste dans une époque traversée par la montée des grands mouvements politiques. Alors qu’il conquiert l’amour d’une jeune et belle bourgeoise grâce à la philosophie, la littérature et la culture, il est rongé par le sentiment d’avoir trahi ses origines.

Prix d’interprétation au festival de Venise 2019 pour Luca Marinelli, dans cette adaptation du chef d’œuvre de Jack London.

À regarder sur la Médiathèque numérique ici.

Le livre : Martin Eden de Jack London

Martin Eden est un jeune marin au long cours. Sa vie est faite d’aventures, il aime la boisson, les filles, les bagarres. Jusqu’au jour où il rencontre Ruth Morse, jeune femme de la bonne bourgeoisie. Pour la séduire, il renonce à ses mauvaises habitudes, à ses mauvaises fréquentations. À force de travail, il se forge un savoir encyclopédique, et découvre qu’il a un réel talent pour l’écriture. Mais la famille de Ruth voit d’un mauvais œil la liaison de leur fille avec Martin. Celui-ci se donne deux ans pour réussir, faire publier ses écrits, afin d’épouser Ruth. Martin Eden aspire à cette ascension sociale, mais plus dure sera la chute...

Ce roman est considéré comme le meilleur et le plus autobiographique des romans de Jack London.

Pour télécharger, à partir de notre catalogue en ligne, une édition gratuite de ce classique de la littérature au format EPUB, c’est ici.

Trois jours et une vie

Le film : Trois jours et une vie de Nicolas Boukhrief

1999 - Olloy - Les Ardennes belges. Un enfant vient de disparaître. La suspicion qui touche tour à tour plusieurs villageois porte rapidement la communauté à incandescence. Mais un événement inattendu et dévastateur va soudain venir redistribuer les cartes du destin…

À regarder sur la Médiathèque numérique ici





Le livre : Trois jours et une vie de Pierre Lemaître

À la fin de décembre 1999, une surprenante série d’événements tragiques s’abattit sur Beauval, au premier rang desquels, bien sûr, la disparition du petit Rémi Desmedt.
Dans cette région couverte de forêts, soumise à des rythmes lents, la disparition soudaine de cet enfant provoqua la stupeur et fut même considérée, par bien des habitants, comme le signe annonciateur des catastrophes à venir.
Pour Antoine, qui fut au centre de ce drame, tout commença par la mort du chien...

À télécharger sur la Bibliothèque numérique ici.

Les petites robes noires

Le film : Les petites robes noires de Bruce Beresford

Les petites robes noires se situe en 1959 et suit une lycéenne qui, dans l’attente de ses résultats d’examen, se trouve un petit job d’été dans un grand magasin. Au contact de ses collègues, elle va ouvrir les yeux sur un nouveau monde...

À regarder sur la Médiathèque numérique ici.





Le livre : Les petites robes noires de Madeleine St John

1959. Au deuxième étage du grand magasin F.G. Goode’s de Sidney, de jeunes femmes vêtues de petites robes noires s’agitent avant le rush de Noël. Parmi elles, Fay, à la recherche du grand amour ; l’exubérante Magda, une Slovène qui règne sur les prestigieux Modèles Haute Couture ; Lisa, affectée au rayon Robes de cocktail, où elle compte bien rester en attendant ses résultats d’entrée à l’université...
Dans le secret d’une cabine d’essayage ou le temps d’un achat, les langues se délient, les vies et les rêves des vendeuses se dévoilent sous la plume délicate de Madeleine St John.

Avec la finesse d’une Edith Wharton et l’humour d’un Billy Wilder, l’australienne Madeleine St John (1941-2006) livre un remarquable instantané de l’Australie des années 1950 et une critique subtile de la place de la femme dans la société. Devenu un classique dans les pays anglo-saxons, Les petites robes noires, traduit pour la première fois en français, est un chef-d’œuvre d’élégance et d’esprit.

À télécharger sur la Bibliothèque numérique ici.

Les délices de Tokyo

Le film : Les délices de Tokyo de Naomi Kawase

Les dorayakis sont des pâtisseries traditionnelles japonaises fourrées d’une pâte de haricots rouges confits que l’on nomme "an". Tokue, 70 ans, va tenter de convaincre Sentaro, le vendeur de dorayakis, de l’embaucher. La vieille femme a le secret d’une pâte exquise et la petite échoppe devient vite un endroit incontournable...

À regarder sur la Médiathèque numérique ici.





Le livre : Les délices de Tokyo de Durian Sukegawa

« Écouter la voix des haricots » : tel est le secret de Tokue, une vieille dame aux doigts mystérieusement déformés, pour réussir le an, la pâte de haricots rouges avec laquelle sont fourrés les dorayaki, des pâtisseries japonaises.
Sentarô, qui a accepté d’embaucher Tokue dans son échoppe, voit sa clientèle doubler du jour au lendemain, conquise par ses talents de pâtissière.
Mais la vieille dame cache un secret moins avouable et disparaît comme elle était apparue, laissant Sentarô interpréter à sa façon la leçon qu’elle lui a fait partager.

À télécharger sur la Bibliothèque numérique ici.

Comment utiliser ces services ?

- Pour utiliser la Bibliothèque numérique, rendez-vous directement ici.

Vous pouvez ensuite vous connecter avec vos codes si vous en avez déjà, ou bien demander à ce qu’on vous active l’accès en passant par là.

Pour une présentation complète du service sur notre site, c’est ici.


- Pour utiliser la Médiathèque numérique, rendez-vous directement ici.

Vous pouvez ensuite vous connecter avec vos codes si vous en avez déjà, ou bien demander à ce qu’on vous active l’accès en passant par là.

Pour une présentation complète du service sur notre site, c’est ici.


Bonnes lectures et bons films !

Poster un commentaire
- - -

mardi 28 avril 2020

QUE FAIRE EN LIGNE CETTE SEMAINE PAR LYON CITY CRUNCH

QUE FAIRE EN LIGNE CETTE SEMAINE PAR LYON CITY CRUNCH

Vous connaissez peut-être déjà le site Lyon City Crunch pour ses articles très pertinents sur les activités à faire, à Lyon, chaque semaine.

Pendant le confinement, Lyon City Crunch évolue afin de nous proposer un programme de choses à faire, toujours chaque semaine, mais en ligne !
Une vraie mine d’or pour bousculer sa routine et changer un peu ses habitudes !

Ce site, qui s’adressait initialement surtout aux Lyonnais (ou à ceux qui étaient prêts à se déplacer en ville) propose en ce moment des activités qui peuvent tous nous intéresser...

Cette semaine, retrouvez le programme complet ici !

Au programme : une soirée clubbing ce soir, un vide dressing demain, une soirée brésilienne jeudi, une exposition virtuelle vendredi, suivie du traditionnel apéro aux fenêtres de Lyon.

Bref de chouettes propositions à tester !

Rendez-vous lundi prochain sur le site lyon.citycrunch.fr afin de découvrir la sélection de la semaine avec encore de nouvelles idées originales !

  • Voir en ligne : Site de Lyon City Crunch
  • Poster un commentaire
    - - -

    lundi 27 avril 2020

    MONTESSORI NATURE OU LA CRÉATION D’UN PETIT JARDIN

    MONTESSORI NATURE OU LA CRÉATION D'UN PETIT JARDIN

    Vous êtes à la recherche d’une application éducative, gratuite et de qualité pour occuper vos enfants pendant le confinement ?

    Ça tombe bien ! L’éditeur Edoki Academy propose son jeu de simulation très réaliste gratuitement sur Google Play Store (ou au prix d’1€09 sur l’Appstore).

    Nature Montessori offre aux enfants, la possibilité d’apprendre à cultiver et entretenir son jardin au gré de la météo et des saisons. Du semis à la récolte, le joueur va devoir s’investir pleinement pour gérer ses ressources, les conserver et les accroître.

    Voici une présentation détaillée de cette application ô combien ludique, passionnante et... chronophage !

    Premiers pas

    Lorsque l’on ouvre l’application pour la première fois, le jardin est réduit à un seul petit carré de terre qu’il faudra préparer pour recevoir sa première graine. Un petit didacticiel débute alors afin d’expliquer l’articulation de chaque phase.

    Il faut suivre une petite main qui indique quel objet utiliser selon l’étape (arrosage, défrichage, désherbage, plantation…).

    De cette façon, un cycle complet de culture est achevé. Le joueur dispose alors de six objets pour la réalisation de son jardin : arrosoir, serfouette, cisaille, râteau, pelle et bêche.

    Une fois la première récolte terminée, il est possible de la vendre. Un petit lapin sur sa charrette s’arrêtera pour payer une pièce d’or par récolte effectuée. Celle-ci servira à acheter différents items dans la boutique, indispensable à l’accroissement de la production.

    La boutique

    Le système de monétisation est très intéressant, car il permet à l’enfant d’apprendre la notion de gestion, celle de sa monnaie mais aussi de ses ressources.

    Lorsque l’on a réalisé ses premières cultures, un magasin apparaît.
    Un nombre important de graines y est proposé : fleurs, légumes et fruits divers pour varier ses cultures. Mais cela ne s’arrête pas là ! On trouve bien d’autres objets qu’il faudra utiliser pour entretenir son jardin et l’étendre.

    On trouvera ainsi des arroseurs automatiques, des panneaux solaires pour recharger les batteries des appareils utilisés, un arrosoir plus grand, des épouvantails, un chien de garde qui chasse les taupes et les oiseaux ainsi qu’une grenouille qui annonce la météo à venir.

    Il y a même un robot à acquérir ! C’est l’objet le plus cher du magasin mais il assure l’automatisation de la quasi totalité des tâches sur une ligne entière de notre jardin.

    Enfin, quelques objets décoratifs sont également présents. On retrouve trois types de barrières différentes, des lanternes de sols et enfin des parcelles de pierres et galets décoratifs. Ces items permettent de donner une petite touche personnelle à sa création et d’embellir son petit espace.

    Progression et monétisation

    Le développement et l’extension des terrains à cultiver restent assez longs car l’obtention de chaque parcelle a un coût d’une pièce d’or.
    Pour diversifier ses cultures et obtenir davantage d’argent, il faut aller au magasin pour acheter des graines dont le prix varie entre 1 et 3 pièces d’or.

    Chaque fleur coupée permet de récupérer 1 à 2 graines de l’espèce cultivée ainsi qu’une pièce d’or (comme expliqué précédemment).

    Le système d’enrichissement est donc relativement lent, toutefois il est possible de l’accélérer. Pour cela, il est nécessaire de poursuivre le jeu afin de débloquer une petite maison pour laquelle il faudra produire 4 pots de confiture ou de miel.





    Une fois cette étape réalisée, un ours passe les récupérer pour la somme de 5 pièces d’or. Il sera nécessaire d’orienter ses achats vers des graines de plantes à fruits afin d’avoir davantage d’argent pour évoluer.









    Pour autant, les plantes à fleurs restent intéressantes à conserver car lorsque l’on progresse dans le jeu, une ruche se débloque et plusieurs abeilles apparaîtront. Leur nombre est proportionnel à celui des fleurs plantées. Plus les abeilles sont nombreuses, plus elles fournissent des pots de miel rapidement et accélèrent le rendement.

    Il est donc important de garder plusieurs cultures et de ne pas forcément les récolter dès l’étape de floraison. De cette façon, les abeilles resteront pour poursuivre la pollinisation. L’ours pourra passer plus souvent et il sera donc plus rapide d’accumuler l’argent et investir dans la boutique.

    Vous l’aurez compris, pour acheter toutes les graines et tous les objets, il faudra donc faire preuve de patience et d’assiduité, comme dans la vraie vie !

    Météo et saisons

    Les développeurs sont même allés plus loin en incluant un cycle jour/nuit et des saisons. La météo a elle aussi un rôle majeur dans le développement et la pousse des différentes cultures.

    Il est donc nécessaire d’acquérir la grenouille car elle annonce la météo à venir et permet au joueur d’optimiser son travail.

    La pluie aura pour bénéfice d’arroser les cultures mais provoquera un gros désherbage ensuite.
    Les réserves d’eau du puits et des arroseurs automatiques seront à nouveau pleines.

    En revanche, il faudra rester vigilant quant au rangement des outils avant l’intempérie, sous peine de les voir rouiller et d’être obligé de les racheter au magasin.
    La nuit, les abeilles ne travailleront plus pour fournir du miel. Enfin, le rythme des saisons fera geler certaines plantes si celles-ci n’ont pas été récoltées à temps.

    L’avis de Pauline, notre bibliothécaire testeuse

    « Cette application a été un énorme coup de cœur pour moi. J’ai accroché dès le début et j’ai passé un certain nombre d’heures à obtenir tous les objets de la boutique.

    Je me suis passionnée pour la création de ce petit espace virtuel que j’ai conçu selon mes goûts et mes envies.

    La prise en main est simple et intuitive. La mécanique du jeu est très bien étudiée et donnera (peut-être) à l’enfant le goût de jardiner pour de vrai.

    L’évolution est lente, ce qui donne au jeu une durée de vie non négligeable. L’apprentissage des plantes et du jardinage est ludique mais surtout très amusant. Il n’y a aucun achat intégré ou supplémentaire une fois le jeu commencé et il est accessible aux enfants à partir de 4 ans.

    Une application que je vous recommande chaudement ! A faire seul ou en famille. »

    A vos tablettes et bon jeu à tous !

    Poster un commentaire
    - - -

    | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 26 |